3 mars 2015

Ty Segall Band - Live In San Francisco (2015)

S'il on compte bien, ce live du Ty Segall Band doit être le troisième "Live In San Francisco" (1) sorti chez l'estimable label Castle Face Records de John Dwyer après celui de Fuzz et de White Fence. Un Segall une nouvelle fois à l'honneur à l'honneur après le mitigé album live de Fuzz. Mitigé non par la qualité des pistes qui étaient présentes sur celui-ci mais pour sa durée bien trop courte.
Que l'on se rassure ici l'auditeur en aura pour son argent.
Le line-up reste habituel, le même que celui que l'on peut entendre sur Slaughterhouse, à savoir Mikal Cronin à la basse, Emily Rose Epstein aux fûts, Charles Moothart et Ty Segall, quant à eux, se partageant les guitares.

Celles et ceux qui ont eu l'occasion d'écouter Slaughterhouse ne seront pas surpris, les autres sans doute un peu plus : c'est sous cette formation que le californien se laisse aller aux guitares lourdes et aux ambiances aussi étouffantes que poisseuses. A ce titre, Live In San Francisco traduit assez bien la sauvagerie du groupe live même si, vu les conditions d'enregistrement de Slaughterhouse, le traitement accordé aux pistes qui en sont issus ne surprendra guère. Surtout que la moitié des pistes ici présentes en provienne ("Wave Goodbye" ; "Slaughterhouse" ; Death" ; "I Bought My Eyes" ; "What's Inside Your Heart"). Difficile en même temps de dépasser en sauvagerie les versions studios de ces morceaux...
Plus intéressante, la relecture de pistes issus de Twins ("The Hill" ; "Thank God For Sinners") en mode "couillue". Mais la surprise vient de "Feel", échappé de Manipulator, plus vénéneux et jusqu'au-boutiste que sa version studio.
On retrouve également avec un grand plaisir "Standing At The Station" datant de Lemons joué en mode punk et "Skin" single sorti en 2008 et présent sur la compilation Singles 2007-2010.

Un mot sur le son, comme à l'accoutumé, bien équilibré, parfait pour retranscrire sans fard, l'ambiance d'un concert du Ty Segall Band.

Sans être la porte d'entrée idéale de l'univers du californien, ce Live In San Francisco comblera les amateurs du blondinet dans sa mouture la plus abrasive. Parfait pour se vider la tête après une journée de boulot.

Frank

(1) EDIT : en fait on compte très mal, on avait oublié Obn IIIS et Icky Boyfriends... Merci à MC5 !

Tracklisting :
01 Wave Goodbye
02 Slaughterhouse
03 Death
04 I Bought My Eyes
05 Feel
06 The Hill
07 Thank God for the Sinners
08 Skin
09 Standing at the Station
10 What’s Inside Your Heart


Audio et vidéo :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire