6 décembre 2014

Et Pour Quelques 45 de plus - Acte II (singles et EP admis)

Buffalo Killers - Fireball Of Sulk (2014)

Deuxième sortie de l'année pour les Buffalo Killers qui reviennent, après Heavy Reverie, avec Fireball Of Sulk, un EP six titres un peu déroutant. Ainsi les trois premiers titres surprennent par leur tonalité résolument 90's. Il faut entendre ce "Blankets On The Sun" et sa ligne de basse bien lourde, rappeler à notre souvenir le courant grunge ou ce "Marshmallow Mouth" quasi stoner ! Il faut un peu de temps pour s'habituer à ces nouvelles compositions mais le groupe a pour lui un don qu'on ne lui enlèvera pas, celui de savoir écrire des morceaux. Preuve en est avec "Don't Cry To Me" et "In A Number" sur une note plus légère, plus pop. A ce titre, et même si on est pas forcément fan de ce style de rock, convenons que le groupe n'a rien perdu de ces capacités d'écriture.



Mark Lanegan - No Bells On Sunday (2014)

S'il on excepte un album de reprises sorti l'an passé, Ce No Bells On Sunday est la première sortie depuis Blues Funeral en 2012. 1ère sortie car le sieur nous a sorti dans la foulée un nouvel album, Phantom Radio, que l'on a pas encore eu le temps d'écouter.
On ne sait donc pas, au moment où on écrit ses lignes, de quoi est constitué ce nouveau disque mais ce No Bells On Sunday déroute quelque peu. Faisant la part belle aux textures électroniques, il faut bien reconnaître que ce n'est pas ce que le grand bonhomme qu'est Mark Lanegan a fait de mieux. Plus que le télescopage entre sa voix (sublime comme d'habitude) et les rythmiques électro c'est la longueur des titres qui vient tuer dans l'oeuf toute velléité de sonner "moderne" et surtout d'apporter un quelconque souffle à ces compositions ("Dry Iced" ou surtout le pompeux "Smokestack Magic"). C'est d'ailleurs quand il revient sur des bases plus folk ("Jonas Pap") que son talent s'exprime le mieux. CQFD.


The Black Angels - Clear Lake Forest (2014)

Uniquement disponible dans un premier temps pour le Record Store Day, Clear Lake Forest est ressorti, histoire de satisfaire les fans vexés de ne pas avoir pu se procurer l'objet lors de cette journée honnie (heureusement qu'on attend pas cette date pour aller chez nos dealers favoris). Ne pas rééditer ce disque eut d'ailleurs été un crime au vu de la qualité des titres ici présent.
Oubliez ce Indigo Meadow bancal, oubliez aussi tout ce que vous pensez savoir sur nos texans, place à un album ... pop ! Il souffle un vent de fraîcheur sur cet EP, qui fait la part belle aux mélodies aériennes ("Sunday Evening" ; "Diamond Eyes") et s'écarte volontiers des traditionnelles influences du groupe ("Tired Eyes"). Il faut entendre ce clavier sautillant sur "The Flop" ou "Linda's Gone" sur lequel plane l'ombre du Velvet Underground.
Les Black Angels ont manifestement encore des choses à dire.



Triptides - Clementine (2014)

En écrivant ces quelques lignes, on s'est rendu compte que l'on avait jamais évoqué les Triptides dans nos colonnes ! Pourtant nos américains ont multiplié les sorties sous différents labels et sur divers supports ces dernières années, avec un dénominateur commun : la pop de qualité. Dans une veine plus jangly qu'à l'accoutumée, évoquant autant les Byrds que le Paisley Underground, ce dyptique "Clementine" / "Holding On" est une nouvelle réussite. Si vous aimé, la pop léchée, des compositions finement ciselées et exécutées, ruez vous sur ce nouveau 7" sorti chez les français de Croque Macadam.



Pork Chop Party  The Suicidal Sounds Of ... (2014)

Sorti chez Off Label records, ce premier 45T de Pork Chop Party (Anto Macaroni et Pinky Blue aka Merle Buggered et Randy Oldman) est une belle réussite. Du country blues joué par deux australiens comme si Johnny Cash était né en plein bush et avait abusé des cotelettes de porc. Deux titres au tempo très lents portés par une voix gutturale. "Walking Backwards" sonne comme la BO d'un western crépusculaire tandis que "Sad Horny And Blue" plus mélancolique convainc aisément du talent de ses auteurs.

Le duo a sorti un album lluminations for Jumpers, Pokers and Chokers que l'on va chercher à se procurer. On espère en reparler bientôt.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire