21 juin 2014

Buffalo Killers - Heavy Reverie (2014)

Et de cinq. Cinquième album en autant d'année (Buffalo Killers, Let It Ride, 3 et Dig Sow Love Grow, Ohio Grass n'étant qu'un extended Ep) pour le groupe. Un groupe qui mine de rien s'est bâtit une discographie conséquente et de qualité et qui passé un essai primitif punk blues louvoie désormais entre americana et rock psychédélique.

Sur ce nouvel album, les Buffalo Killers, qui rappelons le sont devenu un quatuor, choisissent d'évoluer quelque peu.
Ainsi, ce qui surprend de prime abord à l'écoute de ce Heavy Reverie, c'est la tonalité résolument nineties. Sur le premier titre de l'album, "Poisonberry Tide", la lourdeur de la rythmique qui tranche avec le côté résolument pop du chant, trahit assez bien cette évolution assez marquée mais finalement cohérente si on songe à ce que le groupe a pu proposer sur Dig So Love Grow et surtout Ohio Grass. Les Buffalo Killers évitent par la même de s'enfermer dans une formule qu'ils maîtrisent certes à la perfection mais qui les voyait peu ou prou tomber dans une forme de routine.
On retrouvera cette coloration nineties sur l'essentiel des pistes d'Heavy Reverie, le finalement bien nommé ("This Girl Has Grown"). Du coup, même sur un titre comme "Cousin Todd", proche de leur fonds de commerce habituel, le groupe finit par sonner comme du Posies !
Plus surprenant, "Dig On In" sonne lui carrément comme du Black Sabbath, avec les mêmes inflexions dans la voix que l'on peut retrouver chez Ozzy Osbourne tandis que "Who You Are?" ou "Louder Than Your Lips" semble loucher du côté des Black Crowes.
Comme les Buffalo Killers ne manquent pas de talent, ces pistes sont une réussite.

Pour autant, alors que les précédents albums nous avaient habitué à une forme si ce n'est d'excellence tout du moins de grande qualité de compositions, Heavy Reverie contient une poignée de morceaux en deça des standards auxquels le groupe nous avait habitué comme ce "Sandbox" poussif ou "Grape Peel (How I Feel)" sur lequel le groupe se laisse aller à quelques lalalala, rarement un bon signe.

Ces quelques petits écueils, s'ils empêchent ce disque de se hisser au niveau de leurs précédents, ne suffisent pas à gâcher l'écoute de cet album solide, d'un groupe clairement au dessus du panier.

Frank

Tracklisting :
01 - Poisonberry Tide
02 - Dig On In
03 - This Girl Has Grown
04 - Cousin Todd
05 - Sandbox
06 - Who You Are
07 - Grape Peel (How I Feel
08 - Louder Than Your Lips
09 - Shake
10 - January

Audio et vidéo :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire