9 octobre 2013

Buffalo Killers - Ohio Grass (2013)

Les Buffalo Killers, après deux albums plus catchy (Buffalo Killers et Let It Ride) avaient opté pour un style plus proche de l'americana sur lequel plane l'ombre tutélaire de Neil Young. Si la qualité de ces disques n'est pas en cause, comme en atteste les chroniques en ces lieux de 3 et de Dig Sow Love Grow, on se demandait si le groupe ne courrait pas à l'épuisement en sortant un album par an, au risque que ce nouveau virage ne vire à la formule par manque d'idées.

Quand on a eu entre les mains la pochette de ce Ohio Grass, on a eu du mal à réfréner une moue réprobatrice tout en se disant que c'était reparti pour une dose d'americana vaguement psychédélique... Surtout, le tracklisting révélait derrière ce Ohio Grass un simple mini album puisque celui-ci ne comprend que six nouveaux titres. Il s'agit en effet à la base d'un EP sorti pour le Record Store Day, qui ressort en version "expanded". Cette version comprend en sus une chute de studio et trois enregistrements en public.
Et pourtant, malgré notre peu d'enthousiasme initial, on a encore craqué...

Il faut bien avouer que même si la recette est bien connue, un titre comme "Nothing Can Bring Me Down" remplit parfaitement son office et confirme le talent du groupe dans le registre americana pour fan du Loner.
Mais la surprise sur ce Ohio Grass vient de la présence de titres plus péchus qui nous ramènerait presque aux débuts du groupe. "Baptized" qui ouvrait l'album donnait déjà une indication mais c'est "Grow Your Own" qui enfonce le clou, le groupe réalisant le grand écart entre rythmique pesante et accords cristallins en milieu de morceaux pour un résultat brillant.
On est plus circonspect quand le groupe prend une coloration plus exotique lorgnant du côté de Kingston (maintenant on comprend le dos de la pochette) sur "Golden Eagle". On comprend d'ailleurs à l'écoute de "Hold You Me" que ce Ohio Grass n'est pas vraiment un mini album mais plus une collection hétéroclite de titres. Avec Ohio Grass le trio de Cincinnati s'offre une récréation, osant un peu tous les styles. La pop dans son versant anglais sur "Some Other Kind" ou plus américain avec "Good Feeling". Et d'ailleurs, le côté pop leur va plutôt bien et offre bien des perspectives pour l'avenir.

Les trois titres live sont "Jon Jacob" et "Move On" échappés de 3 et "Hey Girl" de Dig Sow Love Grow qui permettent de constater que le groupe doit valoir des points sur scène (ce que laissaient déjà entrevoir les deux titres présents sur Alive At Deep Blues Fest). Un petit passage en France nous ravirait !

Frank

Tracklisting :
1- Baptized
2- Nothing Can Bring Me Down
3- Grow Your Own
4- Golden Eagle
5- Hold You Me
6- Some Other Kind
Bonus Tracks :
7- Good Feeling
8- Jon Jacob (live)
9- Hey Girl (live)
10- Move On (live)

Vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire