27 juillet 2009

The Byrds - Younger Than Yesterday (1967)

Younger Than Yesterday, sorti en 1967, est le quatrième album d'un groupe alors composé de Michael Clarke (batterie), David Crosby (guitare et chant), Chris Hillman (basse et chant) et Roger McGuinn (guitare et chant).
Après l'échec relatif de Fifth Dimension, notamment du à un boycott des radios qui refusent de passer des "chansons de drogués" (sic), l'enregistrement est assez tendu, les premières dissensions se faisant jour... C'est à cette époque que Crosby passe de plus en plus de temps avec les membres de Buffalo Springfield (Stills et Young...) qui a enregistré l'année précédente leur premier album.
De plus, pour la première fois le groupe se présente sous la formule du quartette, après que Gene Clark est jeté l'éponge (officiellement pour sa phobie des voyages en avion ! A moins que Clark n'accepte que modérément que sa mainmise sur le songwriting du groupe soit mise à mal par Crosby et McGuinn ? )
Le groupe se déchire même sur le choix du tracklisting...(1)

Comme souvent, ces difficultés et ces tensions permettent néanmoins aux membres des Byrds de se transcender... Car l'album apparaît aujourd'hui comme l'album de la maturité des Byrds, et même comme un des joyaux des sixties.

On connaissait les talents de compositeurs de Roger McGuinn et David Crosby mais la surprise vient de Chris Hillman qui s'impose comme le 3e songwriter du groupe profitant de la place laissée vacante par Gene Clark ! Pour rappel à quelques notables exceptions (Beatles, Stones...) la plupart des groupes de l'époque n'avaient en leur sein qu'un compositeur (ou pas du tout)... (2)

L'album explore toutes les genres et part dans toutes les directions, à la croisée des chemins entre passé, présent et avenir. Ainsi pour la quatrième fois le groupe reprend Dylan avec " My Back Pages ", splendide morceau aux superbe paroles (" Ah, but I was so much older then, / I'm younger than that now. " - d'où le titre de l'album). Ce morceau avait été considéré par beaucoup comme dénotant un regard amer de Dylan sur les protest songs du passé, une désillusion, un désenchantement sur un mouvement et un style qu'il a fortement contribué à populariser.
Toujours présent également, le coté psychédélique qui marquait leur précédent enregistrement Eight Miles High notamment sur " CTA-102 " qui se termine sur des gargouillis d'un bébé qui semblent sortis d'un film d'épouvante, les Byrds inversant les bandes pour obtenir cet effet . Ce recours aux bandes inversées, est également utilisé sur " Thought and Words " ou sur l'orientalisant " Mind Gardens " que n'aurait pas renié un Georges Harrison...
L'influence des Fab Four est palpable, notamment sur les compositions de Hillman, " Have You Seen Your Face " et surtout " Thoughts and words " aux choeurs remarquables.
Mais il y est aussi question d'avenir sur ce disque avec les prémisces du country rock qui marquera Sweetheart of the Rodeo notamment sur " Time Beetween " et " The Girl With No Name ".

Difficile de dégager un morceau plus qu'un autre sur ce disque impeccable tant les chefs d'oeuvre sont légion.
Ainsi l'introductif " So You Want To Be A Rock And Roll Star " sur lequel les Byrds se moquent des Monkees et plus largement de l'industrie du disque est 42 ans après sa sortie malheureusement toujours d'actualité... et sera d'ailleurs repris entre autres par Patti Smith et Tom Petty (3).
Sur " Everybody's Been Burned ", le groupe réussit à égaler des artistes comme Fred Neil ou Harry Nilsson renouant quelque peu avec le folk des débuts.

A la croisée donc de toutes leurs influences, mélant folk, country, pop et rock psychédélique, les Byrds réussissent néanmoins à offrir un album d'une grande cohérence malgré l'assemblage hétéroclite qui le compose... et les choix du tracklisting. " It Happens Each Day ", "Don't Make Waves " et le single "Lady Friend" qui apparaissent en bonus sur la version remasterisée attestant de l'énorme potentiel dont disposait les Byrds à l'époque. Malheureusement l'époque en a décidé autrement, et Younger Than Yesterday n'aura qu'un succès relatif empêchant les Byrds d'être reconnus comme l'égal des Kinks, Beatles ou autre Beach Boys.

David Crosby et Michal Clarke partiront durant l'enregistrement de Notorious Byrds Brothers. Gram Parsons rejoindra les membres restant pour un Sweetheart Of The Rodeo, premier véritable album country pour les Byrds. Une page se tourne.

Younger Than Yesterday marque donc l'apogée des Byrds première mouture, à nos yeux la meilleure, même si la période country comporte d'excellents morceaux, plus rien ne sera plus comme avant.

Mr Rock

(1) la version remasterisée mettra tout le monde d'accord en proposant les morceaux écartés à l'époque
(2) Ainsi une compo est signée Hillman / McGuinn, le single, qui ouvre l'album, « So You Want To Be A Rock And Roll Star », 4 pour Hillman, 2 pour Crosby, 2 pour le duo Crosby / McGuinn, 1 McGuinn / Hippard auquel s'ajoute « My Back Pages » signé Dylan.
(3)Patti Smith sur Wave en 1979 et Tom Petty le reprenait régulièrement en live lors de la tournée Southern Accents

L'album est en écoute sur deezer :
http://www.deezer.com/fr#music/album/111737

Aucun commentaire:

Publier un commentaire