10 mars 2017

Cosmonauts - A-OK! (2016)

Cela faisait un bail que l'on avait pas évoqué en ces colonnes, les remarquables Cosmonauts. 2013 et Persona Non Grata pour être précis. Remarquable, les Cosmonauts le sont à plus d'un titre. Déjà dans cette incroyable capacité à faire du neuf avec du vieux, à recycler les bonnes vieilles recettes tout en sonnant toujours aussi frais. Remarquable également le fait que chaque nouveau disque constitue un nouveau jalon dans une discographie sans faille.
Et ce A-OK! ne viendra pas contredire ce point puisqu'il s'agit une nouvelle fois d'une franche réussite.

Si l'influence des Spacemen 3 a toujours été patente sur les précédents enregistrements des Cosmonauts ce A-OK! lorgne sans doute plus qu'à l accoutumée du côté de Spiritualized.
Il s'agit d'ailleurs du disque le plus "anglais" à ce jour des californiens puisqu'outre la fixette sur la discographie de Kember et Pierce ce nouvel album est l'occasion de déployer, de révéler, d'autres sources d'inspiration des Cosmonauts.

Des Cosmonauts qui n'hésite pas à faire preuve d'une sensibilité rare ("Party At Sunday), ou à convier à la fête le spectre des Echo And The Bunnymen ("A-OK!").
L'ensemble du disque a également un côté très madchester ("Be Bop A Loser") : on imagine très bien Bez des Happy Mondays se déhancher sur "Good Lucky Blessing". De même les sonorités baggy sont légion sur ce nouvel album.
Ainsi si, comme à l'accoutumée, on retrouve ces pistes merveilleuses de psychedelic drone dont les Cosmonauts ont le secret ("Short Wave Communication" ; "Doom Generation", "Heavenspeak") c'est bien l'apport de nouvelles sonorités, qui plus est avec la même réussite, qui dope le potentiel du disque. Un album plus varié tout en étant très homogène.
Du coup la palette musicale du groupe s'étend en même temps qu'elle s'affirme (on a beau chercher on ne voit aucun morceau sur cet album mais bien que des petites pépites) et devrait dans un monde idéal ramener au groupe un nouveau parterre de fans.

Ce A-OK! est avec Human Performance de Parquet Courts et Weird Exits des Oh Sees, un de ceux qui aura le plus tourné en 2016 sur la platine. Dans le top 3 de 2016 donc.

Frank

Tracklisting :
Face A : A-OK! / Doom Generation / Party At Sunday / Be-Bop-A-Loser / Shortwave Communication
Face B : Heavenspeak / Good Lucky Blessing / Cruisin'/ Discophilia / Graffiti

Audio et vidéo :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...