18 juillet 2016

The Mystery Lights - The Mystery Lights (2016)

S'il y a un bien un style qui a la vie dure, c'est bien le garage rock d'obédience sixties. Pas une année ne se passe sans que nous ayons droit à notre lot de disques de garage revival, portés par des groupes ayant sévèrement biberonnés aux coffrets Nuggets et autres Mindrockers. Et chaque année un disque sort du lot, concourant ainsi à l'intemporalité du genre.
Cette année c'est au tour des Mystery Lights de reprendre le flambeau et de quelle manière. Groupe américain composé de californiens ayant posés leurs valises à New York, comme un symbole d'unification des deux côtes, les Mystery Lights viennent de sortir un disque incroyable, appuyé par une production aux petits oignons.

Une production que l'on doit au label Daptone (Wick Records est la nouvelle filiale rock du label) et à ses studios d'enregistrement aussi rutilants que les cuivres qui émaillent leurs productions habituelles (la fameuse House Of Soul). Car comme vous le savez sûrement le label Daptone est surtout connu pour ses sorties soul, jazz, funk ou reggae et la qualité incroyable de leurs enregistrements.
Ici avec les Mystery Lights le résultat est confondant. On jurerait avoir affaire à un disque d'époque, à une rareté exhumée des caves d'un label sixties, dûment réhabilitée et soigneusement remastérisée.
Mais résumer ce disque au travail de Daptone et à ce son résolument vintage serait éminemment réducteur. Comme vous le diraient les éminents spécialistes, avoir le son c'est bien, mais à quoi bon si on n'a pas de compos. Et de ce côté là les Mystery Lights font très fort.

Après la mise en bouche, le justement nommé, "Intro", le groupe envoie une palanquée de titres à faire se pâmer les amoureux du garage sixties. "Follow Me Home" c'est la grosse classe, ça suinte l'urgence, c'est remarquablement exécuté et la gouaille du chanteur y fait merveille. "Flowers In My Head, Demons In My Head", enterre le rêve hippie dans un désert texan quand "Too Many Girls" est le titre parfait, un tube garage finement ciselé. Du bel ouvrage. Et ça continue avec "Without Me", sur lequel les Mystery Lights tentent la pop song ultime avec la même réussite.
"Melt" vient remettre un peu de peps avant que "Candlelight" ne revienne à ce que les Mystery Lights semblent affectionner, des tempos plus lents, appuyés par des guitares incisives, ce que l'on retrouve par la suite sur "Too Tough To Bear", "21 & Counting" et "What Happens When You Turn The Devil Down". Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'on prend un pied considérable à l'écoute de ces petits chefs d'oeuvre.

Alors certes, les indécrottables grincheux argueront qu'il n'y a là, rien de neuf sous le soleil et que ça manque quelque peu d'une identité propre.
Certes on ne pourra nier cet état de fait mais tant qu'on nous servira des disques de cette qualité on sera, pour notre part, comblés.

Frank

Tracklist :
1.Intro
2.Follow Me Home
3.Flowers In My Hair, Demons In My Head
4.Too Many Girls
5.Without Me
6.Melt
7.Candlelight
8.21 & Counting
9.Too Tough To Bear
10.Before My Own
11.What Happens When You Turn The Devil Down

Audio et vidéo :

1 commentaire:

  1. Super Et extra, vraiment les compos sont top .
    Merci!

    RépondreSupprimer