7 février 2012

Cloud Nothings - Attack On Memory (2012)

Originaire de Cleveland, les Cloud Nothings viennent de sortir un deuxième album après une compilation de singles (Turning On) fin 2010 et  un premier essai l'an passé (Cloud Nothings) que l'on avait zappé. On ne sait donc pas à quoi pouvait ressembler leurs premiers pas mais sur ce Attack On Memory on nage en plein revival nineties. Mais dans un revival de très bon goût, car même si le chemin est balisé, les influences évidentes (Pixies, Dinosaur Jr, Screaming Trees, un léger soupçon de Pavement), la bande à Dylan Baldi fait montre d'un réel talent pour trousser de véritables pépites high energy sans se départir d'un sens mélodique affirmé.
Ainsi si l'on pense ici aux Screaming Trees ("No Future/No Past"), là au Dinosaur Jr période Green Mind ("Fall In") voire à Weezer ("Stay Useless" ; "Cut You"), le groupe arrive toujours a tiré son épingle du jeu pour éviter les pièges inhérents à toute tentative de sortir un disque à la manière de.
Du coup, l'ensemble passe comme une lettre à la Poste (enfin si cette phrase veut encore dire quelque-chose en ces temps de dérèglements...), et on prend un réel plaisir à l'écoute de ces huit nouveaux titres.
Surtout que les Cloud Nothings n'hésitent pas à surprendre comme sur ce "Wasted Days", notre morceau favori, qui au début à le parfum enivrant d'un inédit des Soft Pack, que le groupe étire et entraîne dans un tourbillon noisy dont on sort exsangue et ravi.
Car c'est là tout le talent du groupe : redonner du lustre à une époque où bien trop trop souvent le pire (Smashing Pumpkins?) masquait le meilleur. Et pourtant l'album est produit ni plus ni moins que par Steve Albini, dont il faut bien le reconnaître pas mal de productions des années 90's ont eu à subir la patine du temps... Or comme un miracle ce disque ne souffre absolument pas des mêmes défauts que certains de ces travaux antérieurs. Si la basse est toujours omniprésente, on note pour une fois un vrai travail sur la voix qui n'est pas sous-mixée et accompagne magnifiquement le travail effectué sur la rythmique même dans les moments où le morceau implose. Le titre "Our Plans" est assez révélateur à cet égard.
Seules fausses notes au tableau ce "No Sentiment" braillard qui a eu le malheur de nous rappeler que notre adolescence a aussi été traumatisée par Silverchair et un tracklisting qui ne brille pas par son homogénéité. En effet, si cela évite de se retrouver avec un disque massif et donc difficile à écouter sur la durée, la multiplicité des ambiances donne parfois plus l'impression d'écouter une compilation qu'un véritable album. Impression curieuse qui pourra en dérouter quelques-uns.

Quoiqu'il en soit , ce Attack On Memory est un vrai bon disque que l'on s'est surpris à aimer. Certes pas révolutionnaire pour deux sous,effectivement le groupe a constamment l'oeil rivé sur le rétroviseur... et alors ?

Frank


Tracklisting :
 1. No Future/No Past    4:41
2. Wasted Days    8:54
3. Fall In    3:15
4. Stay Useless    2:46
5. Separation    3:04
6. No Sentiment    3:36
7. Our Plans    4:16
8. Cut You      3:17


En écoute ici :
http://grooveshark.com/#!/album/Attack+On+Memory/7287294

Vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire