16 décembre 2011

Hugo Clarence - Welcome To The Valley Of The Imps (2011)

Batteur des géniaux Black Flowers, Hugo Clarence avait profité du repos forcé de son groupe pour sortir il y a moins d'un an un premier EP dans une veine country folk. C'est désormais avec un nouvel album sous le bras que le barbu lyonnais vient redonner de ses nouvelles. Plus folk que jamais, seul avec sa guitare et une orchestration minimale, Hugo Clarence surprend une nouvelle fois. Il faut dire que dans un créneau pour le moins bouché, il convient d'avoir quelques arguments permettant de sortir du lot.
Et ça tombe plutôt bien parce qu'Hugo Clarence en a quelques uns à faire-valoir. Tout d'abord sa voix si particulière donne un côté habité aux compositions de ce Welcome To The Valley Of The Imps, le sentiment de se trouver en présence d'un authentique prêcheur..
Mais ce qui retient particulièrement l'attention c'est l'univers dévoilé ici. Les paroles sont pour le moins surréalistes ! Le génial "Quarantine Blues" s'ouvre ainsi sur "Syphilis, AIDS, hepatitis, vaginitis / Public Ice, crabs, chlamydia, gonorhea / Herpes, genital warts / Hidden In My Pants / I'm The cauliflower Of Your Floor / I'm The Leeches On Your Shore / I'm hideous, I'm Vicious, I'm Psycho, I'm Mean / I'm A New Kind Of Lover". Excellent. Et tous les titres sont à l'avenant (Get sober, get drunk / Ice breaker, ice junk / Should better be sunk / I got the Christmas blues / Gift me with a cancer / Murder the doctor / Dress me like  sister sur le remarquable "Christmas Blues")

L'humour (noir de préférence) est omniprésent sur ce disque en forme de défouloir pour Hugo Clarence qu'il évoque la complainte d'un fabricant de cercueil ("Deadringers"), les difficultés d'aimer ("I Don't Know Anything About Love"), le blues (le bien nommé donc "Christmas Blues") ou la mort ("If Death Must Come").
Hugo Clarence s'y révèle un remarquable songwriter qui n'a absolument rien à envier à ses homologues anglosaxons, distillant avec talent et conviction, des émotions rares et fortes.
L'orchestration parfaite, simple et sans fioritures, juste ici ou là un harmonica ou une basse, offre l'écrin parfait pour ces compositions splendides qui font de ce Welcome To The Valley Of The Imps un des meilleurs albums folk de l'année, tout simplement.


Si l'album est disponible en téléchargement au prix que vous souhaitez (ici) on ne saurait trop vous conseiller de l'acquérir sur un support physique, cd ou vinyle en pré-commande. Ce genre de productions méritant largement d'être encouragé (ça se passe ici et ). A noter que la pochette est différente selon le support.

Frank

Tracklisting :
1 - Welcome to the Valley of Imps
2 - Quarantine Blues
3 - Deadringers
4 - Petite Mort
5 - I Don't Know Nothing About Love
6 - Christmas Blues
7 - Song for a Friend
8 - If Death Must Come
9 - The Fall

Aucun commentaire:

Publier un commentaire