9 octobre 2011

Alzo & Udine - C'Mon And Join Us (1968)

C'Mon And Join Us est une pomme d'amour pop , un disque idéal pour un dimanche matin ensoleillé, signé par deux quasi inconnus. Alzo Fronte, un latino de la cote Est des Etats-Unis, joue de la guitare depuis l'âge de quatorze ans. Il monte même un groupe, The Insanities, qui grave quelques morceaux dans la cire. On en reste là, d'ailleurs : les chansons ne sont pas mises sur le marché. Fin des Insanities. Alzo s'acoquine avec son voisin, Udine Alinoor, qui, au delà de son nom, incroyable, parfait, se révèle être un percussionniste compétent. Quelqu'un, dans un des bureaux du label Mercury, décide de signer le duo. En studio, Alzo et Udine sont rejoints par un joueur de conga, un batteur et un bassiste. Un nommé Steve Margoshes s'occupe aussi bien du piano et que trombone, ce qui ne doit pas être une mince affaire... C'Mon And Join Us sort en 1968, et ne connait guère de succès. En 1970, le duo se sépare. Udine Alinoor disparaît des écrans radars. Alzo, lui, enregistre, au début des années 70, deux albums solo. Le second d'entre eux ne sort qu'en 2004, au Japon, comme il se doit. Comme par coïncidence, Alzo meurt cette année là. Il menait depuis quelques années une carrière d'antiquaire. En 2007, le label Rev-Ola ressort C'Mon And Join Us, remastérisé, avec deux titres en bonus.

C'mon On And Join Us mixe la pop, le folk, la soul, avec une vibration latine du meilleur effet. Dans le cocktail élaboré par Alzo et Udine, on retrouve des ingrédients de premier choix. Les morceaux ont cette légèreté, cette élégance, propres aux compositions de Curtis Mayfield : la couleur de l'album, entre soul et folk, vient de là. Mais Love est une influence majeure, également, pour le dynamisme,  pour cette volonté de créer des morceaux à tiroirs. Mais il y aussi une touche des Rascals, un zeste de Left Banke... 
Ainsi, "Want Your Love", avec ses violons et son clavecin, fait ainsi très "rive gauche", si l'on peut dire. C'est un berlingot pop idéal. Avec son banjo et son trombone, "Drag Of A Bag" joue la carte du western burlesque, et ça marche : entre flower power et Marx Brothers, le morceau trouve son rythme, frénétique. "Rain (De Rain)" est plus emblématique de l'ambiance de l'album. Sur ce très bon morceau, après une attaque à la guitare, piano, batterie et percussion viennent tisser les rythmes qui vont structurer le morceau. Les duettistes peuvent alors vocaliser à l'envie, pour le plus grand plaisir des amateurs de pop ensoleillée. Ce schéma, "Hey Hey Hey, She's OK" (avec ses claquements de main), "Something Going" (délicieux mélange de folk et de soul à la Motown), et d'autres morceaux, vont le reproduire, avec quelques variations mineures. 

C'est d'ailleurs le petit problème de cet album : on risque de ressentir un petit sentiment de lassitude, après une écoute complète. Alzo et Udine ont tendance à décliner plusieurs fois de suite le même (bon) morceau. Cela peut lasser... tout comme la voix un peu trop maniérée d'Alto Fronte.

Soyons clair, malgré ses références impeccables, C'Mon And Join Us n'est pas un album parfait, un chef d'oeuvre inconnu. Il est loin d'être indispensable. Et pourtant, on y revient souvent, histoire de piquer, comme dans une bonbonnière, quelques friandises.

M. Pop

Liste des morceaux :
1. Something Going
2. Hey Hey Hey, She's OK
3. Rain (De Rain)
4. I Can't Believe It
5. Want Your Love
6. Drag Of A Bag
7. Lead You Down That Road
8. This Room
9. You've Got Me Going
10. Define
11. Speech
12. C'Mon And Join Us
13. Hot Time In The City
14. All Of My Lovin'

Vidéos :




Aucun commentaire:

Publier un commentaire