6 octobre 2011

Kurt Vile - Smoke Ring For My Halo (2011)

Membre fondateur de The War On Drugs, Kurt Vile a préféré s'éloigner temporairement (?) du rock des débuts pour mener une carrière solo placée sous le signe du folk. 4e album en date, le deuxième chez Matador, Smoke Ring For My Halo est à ce jour son meilleur disque.
Il faut dire que les deux premiers souffraient d'une production rachitique tandis que le précédent, Childish Prodigy (2009), ne nous avait que moyennement convaincu malgré un talent indéniable.
Pour ce nouvel album, Kurt Vile a fait appel à un producteur, John Agnello (qui a travaillé notamment avec Dylan, Patti Smith, The Walkmen ou encore The Ponys sur l'excellent Turn the Lights Out) et s'est entouré de son groupe de scène, The Violators. A la lecture de ces changements par rapport à Childish Prodigy qui devaient permettre d'ailleurs gommer les imperfections des enregistrements précédents, Kurt Vile était attendu au tournant.
Et pourtant on ne peut s'empêcher d'être un peu déçu.
Certes sur ce disque, il distille ses plus belles compositions (le single “In My Time”, "Runner Ups", "Peeping Tomboy" ou "Puppet to the Man"), certes la production met particulièrement bien en relief son songwriting mais pourquoi a-t-il si peu utilisé ses musiciens sur ce disque ? Si on note bien quelques riffs plus catchy qu'à l'accoutumée comme sur "Puppet To The Man", le changement n'est pas flagrant. D'ailleurs on nous aurait dit que Kurt Vile jouait de tous les instruments, on l'aurait aisément crû.
De plus, l'ambiance de ce disque, proche d'un disque acoustique, unplugged comme on disait dans les 90's, donne un côté indolent à l'ensemble qui finit par gagner l'auditeur malgré quelques tentatives louables pour varier les plaisirs comme justement le folk rock de "Runner Ups", ou les vélléités blues rock de "Puppet To The Man". On regrette que ces pistes ne soient pas plus nombreuses.

Car même si chaque morceau pris isolément est un modèle du genre, il manque ce petit plus qui fait les grands disques, et qui doit permettre à Kurt Vile de se hisser au niveau des plus grands (Nick Drake notamment sur lequel Kurt Vile semble faire une fixette).
Une toute relative déception donc, essentiellement dût à l'attente suscitée par les précédents enregistrements de l'artiste. Un Kurt Vile qui reste un artiste toujours plaisant à suivre.
Ce Smoke Ring For My Halo restera malgré tout comme un bon disque pétri de qualités à défaut d'être le disque de l'année.

Frank

PS : à noter que Kurt Vile vient de sortir un EP avec les Woods. Au programme 5 inédits...

Tracklisting :
1. "Baby's Arms" - 3:56
2. "Jesus Fever" - 3:46
3. "Puppet To The Man" - 3:52
4. "On Tour" - 5:26
5. "Society Is My Friend" - 5:39
6. "Runner Ups" - 4:00
7. "In My Time" - 3:47
8. "Peeping Tomboy" - 4:24
9. "Smoke Ring For My Halo" - 4:45
10. "Ghost Town" - 6:23

En écoute ici :
http://grooveshark.com/#/album/Smoke+Ring+For+My+Halo/5518726

Vidéos :






Aucun commentaire:

Publier un commentaire