5 novembre 2010

Clinic - Bubblegum (2010)

Clinic, quatuor de Liverpool, livre son sixième album. Jusqu'alors, la bande à Ade Blackburn s'était signalée par ses morceaux de post-punk travaillés au scalpel. Malgré quelques bons moments ("Distorsions"), cette musique, froide et rêche, pouvait lasser. En concert, ces messieurs se cachaient derrière des masques de chirurgiens... L'ambiance se réchauffe de façon sensible avec ce nouvel LP. Bien nommé, Bubblegum se veut plus pop et plus sucré. Orchestré par John Congleton (qui produit aussi bien du rock indie que The Roots et Bono), l'album baigne dans une atmosphère de futurisme rétro. L'emploi des claviers, les accents 60's, certaines touches easy listening placent ce disque aux côtés de ceux de Broadcast ou de Stereolab. Ce voisinage est heureux !
Dès le morceau d'ouverture, "I'm Aware", l'auditeur est dans le ton : guitare sèche, basse moelleuse et choeurs féminins cajolent la voix fatiguée de Blackburn. Les violons, au final, ajoutent une touche de lyrisme à cet excellent single. On est séduit. Par la suite, une ballade toute en velours, "Baby", joue adroitement des brisures de rythme. L'orgue entêtant et le mini solo de guitare, frais et flûté, donnent toute leur saveur à ce morceau, qui nous conduit au coeur de l'album.
Là se nichent les perles, en effet. "Milk & Honey" révèle un art consommé de la mise en place des instruments. Ce petit bijou très "années soixante", ciselé avec art, réussit à joindre précision et nonchalance. C'est le clou de l'album. "Radiostory", morceau parlé sur fond de basse joufflue, fait penser à Jarvis Cocker. Plus loin, oscillant entre pop éthérée et blues pour blanc-bec, "Forever (Demis' Blues)", joue elle aussi, avec une belle maîtrise, la carte de la rupture de ton. C'est parfait, tout comme "Another Way Of Giving" (réminiscence d'un titre des Small Faces ?), où s'entrecroisent orgues, guitares aigrelettes et melodica. Clinic révèle un véritable talent de miniaturiste dans cette suite de morceaux, et montre que l'adage less is more ne conduit pas toujours à l'aridité. Histoire de relâcher un peu la pression, "Evelyn" laisse parler des guitares plus rock, enluminées de... xylophone. Le chant, ici, se fait moins émacié, moins froid, et donne quelques couleurs supplémentaires à cet bon morceau.
Au final, Clinic propose un disque réussi, que résume bien sa pochette : entre tendances cubistes et ambiances "sixties", Bubblegum, à la fois naïf et cérébral, séduira les amateurs de pop.

Mr. Pop

(http://www.myspace.com/clinicvoot)
Liste des morceaux : 1. I'm Aware 2. Bubblegum 3. Baby 4. Lion Tamer 5. Linda 6. Milk & Honey 7. Radiostory 8. Forever (Demis' Blues) 9. Another Way Of Giving 10. Evelyn 11. Un Astranauta En Cielo 12. Freemason Waltz 13. Orangutan

Lien deezer :
http://www.deezer.com/fr/#music/clinic/bubblegum-692909

Quelques vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire