15 mai 2010

The Shadows Of Knight - Gloria (1966) & Back Door Men (1967)

"Sous-estimé, ce groupe reste, avec les Remains, un des meilleurs du rock américain des années 60." C'est en ces termes que François Caron introduit le groupe dans le dictionnaire du rock (éditions Bouquins). Et on partage pleinement cet avis définitif. Car le groupe vaut bien mieux que sa reprise du "Gloria" des Them et est d'un calibre bien supérieur à la plupart des groupes du coffret Nuggets ("Oh Yeah" sur l'album original).
Déjà parce que le groupe comprend des musiciens aguerris par la scène, fréquentant régulièrement dès 1965 le Cellar Club de Chicago. Ensuite parce que le groupe se fait remarquer par un son plus agressif que ses contemporains, renforcé par la gouaille de Jim Sohns leur chanteur. Ce style marquera durablement des générations de groupes garage.
Sur les conseils de leur impresario le groupe enregistre donc début 1966, une reprise du "Gloria" des Thems, morceau d'anthologie et disons le supérieur à l'original, qu'ils enregistrent dans l'urgence en trente cinq minutes... Le disque se classe en 10e position des charts. C'est cette version qui servira de modèle à Patti Smith en 1975 pour les sessions de Horses. Ce premier succès sera suivi d'un deuxième, "Oh Yeah" reprise d'un morceau de Bo Diddley qu'ils dynamitent notamment par l'emploi de deux guitares fuzz joués à l'unisson. Le morceau se hissera à la 39e place ce qui leur permet d'enregistrer un premier album dans la foulée.
Ce premier album comporte énormément de reprises : 3 de Willie Dixon ("You Can't Judge A Book By The Cover" ; "I'm Your Hoochie Coochie Man" ; "I Just Want To Make Love To You"), "Boom Boom" de John Lee Hooker, "I Got My Mojo Working", "Let It Rock" de Chuck Berry et donc "Gloria" et "Oh Yeah". A noter que la version de "Oh Yeah" ne comporte pas de guitare doublée ce qui amoindrit son potentiel.
Seuls 3 originaux sont présents sur ce premier disque : "Light Bulb Blues", "Dark Side" et "It Always Happens That Way". Mais ce qui surprend à l'écoute du disque c'est la manière dont le groupe s'approprie ces classiques du blues et du rythm'n blues pour en offrir des versions personnelles, qui portent immédiatement le cachet du groupe. Les Shadows Of Knight jouent non seulement ces morceaux impeccablement mais en plus jouent constamment pied au plancher.
A la différence des Rolling Stones qui ont débuté en reprenant à la note près les disques de leurs idoles, les Shadows Of Knight ont parfaitement digéré l'héritage de la British Invasion pour en offrir une version plus violente, presque punk...
Le label Sundazed a impeccablement ressorti le disque enrichi de trois pistes : la version single de "Oh Yeah", la face B "Someone Like Me" et une version différente de "I Got My Mojo Working".
Le groupe fera encore plus fort avec son second album, Back Door Men (1967). Ce disque est précédé par le single "Bad Little Woman" emprunté à un obscur groupe irlandais (The Wheels) . Ce morceau qui ouvre Back Door Men est un must. Il marque un tournant pour le groupe qui s'oriente vers un style plus psychédélique (annonçant la vague du rock psychédélique à venir) sans jamais renier ses influences blues et rythm & blues. Sur une attaque lancinante, le groupe pose ses bases avant de se déchaînant sans aucune retenue, toutes guitares fuzz dehors ! S'il n'en oublie pas de proposer quelques reprises bien senties (une version de "Hey Joe" antérieure à celle d'Hendrix ou encore "Spoonful" de Willie Dixon), le groupe certainement plus sûr de lui affiche de nombreuses compositions signées par ces membres. Le disque est un festival de sauvagerie rock'n roll, le groupe y alternant brulôts garage ("Gospel Zone" valant bien les Who première époque ; "I'll Make You Sorry"), rythm'n & blues ("Peepin' And Hidin'" ; "Tomorrow's Going To Be Another Day", "New York Bullseye") et délires psychédéliques (l'instrumental orientalisant "The Behemoth"). Paradoxalement au milieu de ces pépites sous haute tension, les Shadows Of Knight osent la ballade à la Byrds, le somptueux "Three For Love", sur lequel le groupe démontre tout son savoir-faire.
Supérieur au premier album, ne contenant que des chefs d'oeuvre, ce disque tout simplement exceptionnel en devient indispensable dans sa réédition, le label Sundazed ayant eu le bon goût d'y intégrer en sus du single "Willie Jean" deux des meilleurs morceaux du groupe : "Gospel Zone" rempli d'échos qui évoque les Seeds et surtout l'extraordinaire "I'm Gonna Make You Mine" sans doute l'un des morceaux les plus puissants et représentatifs de la scène garage sixties !

Vous l'aurez compris ces deux disques sont à vous procurer de toute urgence.

Frank

Les albums en écoute sur deezer :
http://www.deezer.com/fr/#music/the-shadows-of-knight/gloria-89689
et
http://www.deezer.com/fr/#music/the-shadows-of-knight/back-door-men-89722

Tracklisting :

Gloria :
1. "Gloria" (Van Morrison) – 2:34
2. "Light Bulb Blues" (McGeorge, Sohns) – 2:32
3. "I Got My Mojo Working" (Morganfield) – 3:28
4. "Darkside" (Rogers, Sohns) – 2:00
5. "Boom Boom" (John Lee Hooker) – 2:28
6. "Let It Rock "(Chuck Berry) – 1:52
7. "Oh Yeah (McDaniel)" – 2:45
8. "It Always Happens That Way" (Rogers, Sohns) – 1:52
9. "You Can't Judge a Book by Looking at the Cover" – (Willie Dixon) 2:37
10. "(I'm Your) Hoochie Coochie Man" (Dixon) – 3:52
11. "I Just Want to Make Love to You" (Dixon) – 3:49
12. "Oh Yeah" (alternate version; McDaniel) – 2:45
13. "I Got My Mojo Working" (alternate version; Morganfield) – 3:14
14. "Someone Like Me" (single release not on original album; MacDowell, Novak) – 2:18

Back Door Men :
1. "Bad Little Woman" (Armstrong, Catling, Demick) - 2:37
2. "Gospel Zone" (Schiffour) - 3:19
3. "The Behemoth" (Pye) - 2:34
4. "Three for Love" (Kelley) - 3:11
5. "Hey Joe" - 5:42
6. "I'll Make You Sorry" (Kelly) - 2:42
7. "Peepin' and Hidin'" (Reed) - 3:01
8. "Tomorrow's Going to Be Another Day" - 2:23
9. "New York Bullseye" - 2:43
10. "High Blood Pressure" - 3:38
11. "Spoonful" - 2:57
12. "Gospel Zone" (Schiffour) - 3:20
13. "Willie Jean" (Traditional) - 2:50
14. "I'm Gonna Make You Mine" (Carr, Derrico, Sager) - 2:30

Quelques "vidéos" :


Une version live "brutal" :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire