16 décembre 2009

Blitzen Trapper - Furr (2008)

Ne pas se fier à la pochette de l'album et à son lettrage ! Avec les Blitzen Trapper on a pas affaire à un groupe de hard rockers... Venu de Portland (Oregon) le groupe est un sextet composé d'Eric Earley (guitare/chant), Erik Menteer (guitare), Brian Adrian Koch (batterie), Michael VanPelt (basse), Drew Laughery (clavier), et Marty Marquis (guitare/claviers). Ce Furr est leur 4e album, le premier chez Sub Pop, les trois premiers étant parus sur Lidkercow.
Ce nouvel effort est un album aux multiples facettes, le groupe prenant un soin tout particulier à varier les ambiances même si la tonalité générale renvoie largement aux seventies.
Ainsi le glam rock de l'introductif "Sleepytime In The Western World" (splendide break à mi morceau) ramène aux albums de Mott The Hoople tant dans les harmonies vocales que dans le son des guitares (on pense aussi curieusement au Love Is All de Roger Glover et Butterfly Ball mais là on a du mal à se l'expliquer...). Ce morceau, tube en puissance, aurait été dans un monde idéal diffusée en boucle sur les ondes. Ce goût pour le glam transparaît sur de nombreuses pistes de l'album ("War On Machines" entre autres) mais n'est pas la seule influence des Blitzen Trapper.
Des morceaux comme "Furr", "Stolen Shoes And A Rifle" ou le très dylanien "Lady On The Water" voit le groupe partager la même passion pour le folk que feu les anglais de The Eighteenth Day Of May, cultivant ce goût immodéré pour les mélodies ciselés.
Pour autant, les Blitzen Trapper n'ont pas la prétention de se poser comme un groupe de puristes et parsèment à l'occasion leurs compositions de sonorités électroniques jamais envahissantes, apportant un cachet tout particulier et contribuant à ce que ces morceaux s'intègrent durablement dans l'esprit de l'auditeur ("Gold For Bread" ; "God & Suicide" ; "Black River Killer"). Seul un "Saturday Nite" assez médiocre vient pondérer nos propos et ce malgré de belles parties de guitares rythmiques.
Même quand le groupe s'engage dans la voie toujours risquée de la ballade larmoyante ("Not Your Lover" ; "Echo /Always On / Easy On"), il prend soin de ne jamais franchir la barrière du bon goût même s'il ne s'agit pas ici des meilleurs pistes du disque.
Sur des tempos plus enlevés, les Blitzen Trapper font souffler le chaud et le froid entre un "Fire & Fast Bullets" où la comparaison avec Supergrass ne se fait pas à leur avantage et un "Love U" enthousiasmant où Earley s'époumonne sur une rythmique bien lourde...
Au final malgré quelques petits défauts, ce Furr, à la production soignée, est une excellente découverte, le genre de disque attachant qu'on réécoutera toujours dans quelques années avec le même plaisir. Un peu à l'image des disques de The Shins, autre groupe de Portland, également signé chez Sub Pop (dont on recommande au passage les excellents Chutes Too Narrow et Wincing The Night Away).

Frank
http://www.myspace.com/blitzentrapper

tracklisting :

01-"Sleepytime in the Western World"
02-"Gold for Bread"
03-"Furr"
04-"God & Suicide"
05-"Fire & Fast Bullets"
06-"Saturday Nite"
07-"Black River Killer"
08-"Not Your Lover"
09-"Love U"
10-"War on Machines"
11-"Stolen Shoes & a Rifle"
12-"Echo/Always On/EZ Con"
13-"Lady on the Water"





Aucun commentaire:

Publier un commentaire