19 décembre 2009

The Strokes : Is This It (2001)

Les Strokes sont à l'origine d'une révolution culturelle : c'est grâce à eux que depuis dix ans les vitrines de magasins aussi branchés que C&A et Celio sont ornées de guitares en carton et de pseudo kits de batterie ! C'est la mode du rock, ses fétiches et ses gri-gris doivent être affichés partout. On peut s'en lasser... Mais avant d'être devenu un cliché, ce "retour du rock" a permis de révéler une brassée d'excellents groupes : Libertines, Raveonnettes, Kills... et Strokes, donc.
Tout a été dit et redit sur les Strokes. La bande se forme en 1997. Julian Casablancas aux vocaux, Nick Valensi à la guitare, Nikola Fraiture à la basse, Fabrizio Moretti à la batterie. En 1998, Albert Hammond Jr, ami de Casablancas, intègre le groupe. Les Strokes ont de belles gueules, sont issus de milieux plutôt aisés : Casablancas et Hammond Jr. se sont connus dans un pensionnat suisse. On n'a pas affaire à des punks à chiens...
De démos en concerts, aidés par Ryan Gentle, dénicheur de talents, Gordon Raphael, producteur, et JP Bowersock, gourou (sic), les Strokes font leur trou. Au printemps 2001, le groupe signe un contrat avec la maison de disque RCA. Le premier album est enregistré en six semaines, à New York, sous la houlette de Gordon Raphael. Le groupe ne s'encombre pas de sophistications et privilégie les prises en quasi live. Is This It débarque le 27 août 2001 au Royaume-Uni et sort le 9 octobre aux Etats-Unis d'Amérique. En France, Rock & Folk leur consacre sa couverture. C'est le début de la mania : flopées de groupes en "The", jeans slim et Converse, baby-rockeurs, BB Brunes et Naast, et, donc, guitares en carton dans toutes les vitrines de tous les magasins... Accessoirement, disque de platine, célébrité, buzz et hype pour la bande à Casablancas. Tout cela est il bien mérité ?
Oh que oui ! Huit ans après sa sortie, Is This It n'a rien perdu de ses saveurs, il s'est même bonifié. Sec comme un coup de trique, l'album ne révèle aucun temps mort, se déguste d'un trait et exige, une fois l'écoute terminée, que l'on presse de nouveau la touche "Play". Les chansons des Strokes sont addictives au plus haut degré. Le disque commence pourtant mollement. "Is This It", morceau dévitalisé, montre un Casablancas au ton morne, traînant son ennui : "I'm just way too tired". On se dit que cette jeunesse n'a pas de santé, et que l'on va se passer des Strokes, lorsque résonne "The Modern Age". La basse ne fait pas de quartier, les guitares sont parfaites de précision, les solos sont secs comme des os, la batterie fait, sans chichi, son office de métronome... et Casablancas trouve son truc. Une façon bien à lui de chanter : un mélange de désillusion et de fébrilité, mixte inédit de trépignement, de rage et de désabusement. Ce ton singulier est souligné par une technique astucieuse : la voix de Casablancas est traitée par les systèmes de distorsion du son employés pour les guitares électriques. Cela donne à la voix du chanteur des Strokes des effets de saturations et des inflexions métalliques, qui viennent renforcer un style déjà singulier.
Dès lors, dès "The Modern Age", l'album est sur des rails, lancé à toute allure. Les morceaux défilent comme à la parade. Ils suivent tous, peu ou prou, le schéma de "The Modern Age". Seul, sur la fin, "Trying Your Luck" tente de calmer le jeu. Mais, pour le reste, de "Barely Legal" en "Last Nite", de "New York City Cops" en "Alone Together", l'ambiance est survoltée. Les Strokes ont su prendre le meilleur du Velvet, d'Iggy, de Television, de Blondie, et élaborent, avec ces ingrédients, un concentré d'énergie, un classique instantané, une bombinette pop, un must.
Court, dense, Is This It résonne comme un manifeste.L'idée maitresse des Strokes : jouer, enfin, à nouveau, un rock sec, tendu, fin, sexy. Oubliés les masques de robots et les chemises à carreaux. L'Oasis est éventé, on trouve Albator ringard. Is This It jette une lumière crue sur la production de musique pop des années 90, en offusque une grande partie et nous révèle à quel point nous avions souffert.

Mr. Pop

(http://www.thestrokes.com)

Tracklisting :

1. Is This It - 2:35
2. The Modern Age - 3:32
3. Soma - 2:37
4. Barely Legal - 3:58
5. Someday - 3:07
6. Alone, Together - 3:12
7. Last Nite - 3:17
8. Hard to Explain - 3:47
9. New York City Cops (International) - 2:57 / When It Started (USA) - 3:36
10. Trying Your Luck - 3:27
11. Take It or Leave It - 3:16

Le lien pour écouter l'album sur deezer :
http://www.deezer.com/fr/#music/the-strokes/is-this-it-101618

Quelques vidéos :








Aucun commentaire:

Publier un commentaire