12 mars 2009

The Hunches - Exit Dreams (2008)

Des fous furieux... Voilà l'impression qui prévaut à l'écoute de ce Exit Dreams, 3e livraison des Hunches, toujours sur l'excellent label In The Red Records : guitares saturées et distordues, rythmique lourde (mais beaucoup plus subtil qu'il n'y parait de prime abord) et voix qui tient plus de la vocifération que du chant...
The Hunches propose tout au long de ces douze titres, un rock and roll débridée, extrême, au confluent du garage, du punk et de la noisy, une sorte de manifeste comme a pu l'être un Raw Power des Stooges en son temps. Ni plus. Ni moins. Le groupe prend d'ailleurs un malin plaisir à brouiller les pistes, faisant de la déconstruction une norme pour leurs morceaux assumant ainsi l'héritage d'un Sonic Youth notamment.
"Actors" qui ouvre l'album avec ses multiples changements de rythme et surtout l'étouffant "Ate My Teeth" laissent l'auditeur sur le flanc devant une telle débauche d'énergie. Une ambiance réellement glauque se dégage de ces deux morceaux qui n'est pas sans rappeler Joy Division dans la manière d'aborder leur R&R.
"Not Invited" ballade désabusée permet une pause bienvenue avant que le groupe ne reprenne son entreprise de démolition avec "Deaf Ambitions" et sa splendide variation de tempo à mi-morceau.
Le groupe alterne ainsi ballades déglinguées ("From This Window") et morceaux de bravoure gorgés d'énergie garage-punk tels "Street Sweeper" où on s'inquiète pour la santé mentale du chanteur ou encore "Carnival Debris" et "You Sick Bloom" où les Hunches s'affirme comme les dignes descendants des Stooges. Les seuls en tout cas à pouvoir reprendre le flambeau.
L'album ne faiblit à aucun moment, le groupe ne relâchant pas son étreinte et enfonce même le clou avec l'excellent "Pinwheel Spins" ou "Swim Hole".
La palme revient selon nous à "Unraveling" superbe morceau se mettant progressivement en place pour graduellement monter en puissance et porté par une ligne de basse toxique. La perfection !
La sortie de ce disque (qui finit par enfin arriver dans nos contrées) est en fait le plus bel hommage que l'on puisse faire au regretté Ron Asheton et du même coup nous donne foi dans l'avenir. The Hunches comme les Stooges défendent un rock and roll pur et dur, libre, fier et sauvage. On ne les remerciera jamais assez pour ça !

Frank

(http://www.myspace.com/thehunches)

Tracklisting :
1. Actors
2. Ate My Teeth
3. Not Invited
4. Deaf Ambitions
5. From This Window
6. Carnival Debris
7. Street Sweeper
8. Your Sick Blooms
9. Pinwheel Spins
10. Fall Drive
11. Unraveling
12. Swim Hole

Quelques videos :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire