18 février 2009

The Blue Van - Man Up (2008)

The Blue Van est un groupe danois, amoureux du son vintage sixties, du moins c'est qui transpirait de l'excellent Dear Independance (2005) : un rock sixties frais et insouciant, entre Small Faces, Kinks et Zombies. Car entre temps le groupe a évolué vers un son plus glam par instant, en tout cas plus seventies. L'introductif "Be Home Soon", clinquant à souhait montre la voie qu'on suivit Steffen Westmark et sa bande : guitares rageuses, voix puissante, choeurs... Et il faut bien reconnaître que c'est diablement efficace, avec un final assez démentiel ! "Man Up" porté par une rythmique syncopée, métronomique et répétitive , surprend ; le groupe explorant là une nouvelle voie. "Silly Boy", l'excellent "There Goes My Love" ou "The Socialite" font immédiatement penser aux Fratellis de Baby Costello (eux aussi traumatisé par les seventies) en plus abouti, la différence étant que chez The Blue Van, les influences même si elles sont clairement affichées sont pour autant parfaitement digérés.
Sur "Lay Me Down And Die", le groupe s'essaye à la ballade bluesy et on ne peut s'empêcher de penser aux Black Crowes tant la similitude est frappante.
"In Love With Myself" tourne à vide, le morceau n'arrivant pas à maintenir notre intérêt, laissant l'impression tenace que les Blue Van s'autoparodient.
Arrivé à ce moment de l'écoute, on ne s'en cache pas on a été quelque peu déçu au début. Après une première face excellente, on était quelque peu circonspect par l'enchaînement de morceaux teintés rock "carton" 70's. Pourtant au final, ces morceaux, moins bon malgré tout que le début de l'album, finissent par s'incruster et faire leur ouvrage : "Out Of Control", "I'm A Man", "Stop Thinking Of Yourself" et "Put My Name In The Sand".On regrettera néanmoins le très vite insupportable "True" et un "Trees That Ressemble" à chanter au coin du feu....
Malgré ces variations de qualité, l'album présente suffisamment d'attraits et d'atouts pour que l'on continue avec bonheur à acheter ce nouveau disque.
Néanmoins, pour la première fois on attendait mieux des Blue Van, gare au 4e album...

Mr.Rock

(http://www.myspace.com/thebluevan)

PS : Néanmoins le groupe reste monstrueux sur scène, ce que l'on a jugé sur pièce lors d'une soirée Spot On spéciale Danemark à la Maroquinerie !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire