2 février 2009

The Draytones / Effervescing Paintbox (Mecanique Ondulatoire 29/01/09)

Passage à la Mécanique Ondulatoire ce jeudi 29/02 pour découvrir les frenchies de The Effervescing Paintbox et jauger sur scène les anglais de The Draytones.
A notre grande honte on découvrait par la même occasion la Mécanique Ondulatoire... Chouette bar situé à deux pas de Bastille, les concerts s'y déroulant... dans une cave voûtée.
Comme tous les concerts de ce type le son est assez assourdissant et il faut quelques temps à nos oreilles pour s'y habituer. Mais saluons toutefois l'initiative, et la programmation impeccable de la salle et à 6 euros le concert on va pas faire la fine bouche !
http://www.myspace.com/lamecanique

Tant que l'on est sur le créneau des félicitations, rappelons donc que si les Draytones jouent 3 soirs de suite en France (Paris, Bordeaux et Toulouse), ils le doivent aux Effervescing Paintbox tombés sous le charme du trio anglais et qui a donc organisé leur venue ! Chapeau bas les gars.
The Effervescing Paintbox justement ce sont 5 toulousains exilés à Paris (Alex-guitare/voix, Guy-guitare/voix, Brice-claviers, Medhi-basse et Nico-batterie) auxquels s'est adjoint un 6e membre (Igor) trompettiste. Leurs influences sont clairement sixties : Stones, Kinks, Small Faces ou les Artwoods pour leur goût immodéré de l'orgue... Que du bon quoi...
Alors selon leurs propres dires, leur concert fut "à chier" ! Bigre ! Curieusement on ne partage pas cette impression mais on salue la preuve d'humilité! Il est vrai que leur première partie de concert fut poussive ce que n'arrangeait pas le fait de se produire à six sur scène avec l'acoustique de la salle...
A contrario la deuxième partie du set où le groupe se lâche est finalement très bonne. Les morceaux font mouche tant par les harmonies vocales déjà très au point, que par les couches d'orgue et l'apport de la trompette qui apporte un cachet très original aux compositions. Le groupe se permet deux reprises magistralement exécutés de "On nous cache tout, on nous dit rien" de Dutronc (revisité à la sauce freakbeat) et de "Shout" .
http://www.myspace.com/effervescingpaintbox

Le passage sur scène des Draytones nous rappelle que lorsque l'on a chroniqué leur album (ici) on a malheureusement oublié de mentionner l'excellence de leur batteur qui porte littéralement les morceaux. Sa prestation individuelle fut tout simplement éblouissante à tel point d'ailleurs qu'il donne l'impression de jouer à un autre niveau que ces deux compères ! Le concert fut assez bon dans l'ensemble bien qu'un peu court (mais l'album ne dure que 32 mn) et ce même si on regrette que sur les morceaux les plus poppy le groupe ne lâche pas la bride car quand il le fait le groupe est intouchable ! On se retrouve donc avec les mêmes qualités et défauts que sur le disque. Quoiqu'il en soit comment résister à des pépites comme "Turn It Down", "After All" ou "Summer's Arrived"?
Et que dire de "Heart Shaped Line" et surtout "Don't Talk To Me"... c'est sur ces morceaux que l'on sent que les Draytones ont tout pour réussir : maîtrise technique, improvisations. Des titres de ce calibre on en redemande !
http://www.myspace.com/thedraytones

Les deux groupes rejouent le 18/02 cette fois ci sur la scène du Backstage avec The Beyonders et The Delgados. Sur une scène certainement plus adaptée on va certainement aller voir ça !

Mr Rock
(sous l'oeil bienveillant de Mr Pop)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire