7 juillet 2015

King Khan & BBQ - Bad News Boys (2015)

Six ans que l'on attendait ce retour de King Khan et BBQ. Six longues années se sont en effet écoulées depuis la sortie de Invisible Girl leur (très bon, comme d'habitude) précédent effort.
Une paille dans le monde de la musique même si les deux larrons s'étaient également à l'époque acoquinés aux Black Lips sous le nom des Almighty Defenders le temps d'un album et n'ont pas chômé depuis.
King Khan accompagné de ses Shrines a ainsi offert le très bon Idle No More (2013) tandis que Mark Sultan aka BBQ, s'il s'est montré plus discret, a tout de même sorti quelques 45T éminemment sympathiques.
Mais convenons-en King Khan et BBQ ne sont pas des stakhanovistes, ne sortant qu'un album à la sortie d'un hiatus plus ou moins long.
Et c'est finalement (ces hiatus) quelque chose qui nous plaît chez King Khan et BBQ. En un peu plus de dix ans d'existence (discographique) les deux larrons ne nous ont finalement offert qu'une poignée d'albums. Mais à chaque sortie on a l'impression que c'est l'occasion pour les deux amis de se ressourcer, de revenir aux choses simples pour repartir de l'avant dans leurs carrières respectives.
Si on aime beaucoup King khan avec ces Shrines ou les sorties de BBQ sous le nom de Mark Sultan, force est de reconnaître que l'on voue un amour immodéré pour ce cocktail garage punk / rétro fifties que les deux larrons nous offrent quand ils sont réunis.

Et ce Bad News Boys ne fait pas exception à la règle. Et comme à l'accoutumée, les deux ne se sont fixés aucune limite enregistrant ce qu'ils veulent avec juste une seule constante : le fun.

On trouve ainsi sur ce disque ces pistes joyeusement déglinguées qui nous font nous pâmer depuis leur premier album ("Alone Again" ; "Snackin' After Midnight"), des pépites pop entêtantes ("Illuminations" ; "Kiss My Sister's Fist" ; "Never Felt Like This"), des ballades rétro ("Buy Bye Bhai") ou du simili gospel ("Ocean Of Love").
Pas à un contre pied près, Bad News Boys contient aussi morceau garage à la Billy Childish ("When Will I Be Tamed?") mais aussi du punk hardcore façon Dead Kennedys avec le caustique "D.F.O." (traduisez par un délicat "diarrhea fuck off") et "Zen Machines".

Avec un disque de King Khan & BBQ on a l'impression d'écouter un disque de potes ou une version cartoon du rock and roll. Ces deux là ne révolutionneront jamais rien mais nul doute que comme nous ils s'en moquent éperdument, tout simplement parce qu'ils ont la meilleure approche possible du rock : faire et se faire plaisir.

Frank

Tracklisting :
1. Alone Again
2. Illuminations
3. Kiss My Sister's Fist
4. Buy Bye Bhai
5. D.F.O.
6. We Are The Champion
7. When Will I Be Tamed?
8. Ocean Of Love
9. Snackin' After Midnight
10. Killing The Wolfman
11. Never Felt Like This
12. Zen Machines

Audio et vidéo :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire