15 octobre 2014

The Moons – Mindwaves (2014)

Entre beat sixties et britpop, The Moons a sorti deux très bons albums Life On Earth et Fables Of History en 2012 dont on avait vanté les mérites ici-même. Des disques qui venaient apporté un peu de couleurs aux productions anglaises.
La barre était placée haute mais on avait confiance dans la bande à Andy Crofts pour relever le défi et nous apporter notre comptant de mélodies pop et de morceaux bien troussés.
A ce titre Mindwaves déçoit quelque peu.

Le groupe a cherché sur ce disque à trop en faire, à apporter différentes colorations à leur pop sans que cela n'apporte au final grand chose. Bien au contraire on a l'impression de gimmicks, plus que de choix assumés. C'est d'ailleurs ce qui irrite le plus sur ce disque : son absence de simplicité. Un comble pour un groupe qui en avait fait une marque de fabrique sur ces précédents disques.

De même, on a droit sur cet album a des emprunts plus qu'évidents à leurs prédécesseurs, qui risque de faire basculer le groupe dans la catégorie espoirs déçus, tant cela donne parfois l'impression que le groupe a singulièrement manqué d'idées à l'heure d'écrire leurs morceaux. L'exemple frappant est celui de "Society", avec son refrain pompé sur un titre d'Oasis... D'ailleurs on a l'impression, plus que fugace, d'avoir un disque de britpop entre les mains ("Sometimes" sonne comme du Kaiser Chiefs mou). Si cette obédience britpop était déjà présente sur Fables Of History, elle ne constituait qu'un des éléments de la musique de nos anglais.Pas un souci en soi si ce choix était complètement assumé. Le choix de brouiller les pistes avec des effets de manche n'allant pas dans ce sens.

Beaucoup de reproches donc. Mais des reproches à relativiser tout de même, le groupe reste talentueux, capable de fulgurances qui rappelle pourquoi on a tant apprécié le groupe. Et il convient sans doute aussi, pour l'auditeur, de mettre de côté ses attentes afin d'évaluer ce nouvel album à sa juste valeur.
"Fever" malgré la surabondance d'effets (les cuivres étaient-ils nécessaire ?), "Vertigo" dans un registre plus indie, la belle ballade "All In My Mind", "Heart And Soul" (avec des cuivres cette fois a propos) plus bowiesque,"Rage And Romance" et "On The Moon" sont autant de pistes qui permettent de confirmer que la bande à Andy Crofts n'a pas perdu la main et est capable d'écrire de bons morceaux.
Reste à retrouver un peu de simplicité pour que tout rentre dans l'ordre.

Frank

Tracklisting :
01 Luna Intro
02 Society
03 Body Snatchers
04 Fever
05 Vertigo
06 All in My Mind
07 heart and soul
08 You Can't Slow Me Down
09 Sometimes
10 Time's Not Forever
11 Rage And Romance
12 On The Moon

Audio et vidéo :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire