21 février 2014

Cheveu - BUM (2014)

La sortie de ce nouvel album de Cheveu va enfin pouvoir nous permettre de corriger une injustice : comment a-t-on pu oublier d'écrire ne serait-ce qu'une ligne sur le groupe en 6 ans ? Comment, alors que l'on a particulièrement apprécié leurs deux premiers efforts (Cheveu en 2008 et 1000 en 2011), n'avons nous pas contribué à répandre la bonne parole : Cheveu est l'un des meilleurs groupes en France.

Cette introduction en forme de mea-culpa  faîte, concentrons nous sur l'essentiel : BUM, troisième album du groupe donc, doté d'une pochette que n'auraient pas renié les Butthole Surfers.

Musicalement, ce disque est sans doute le plus produit que les Cheveu aient sorti jusqu'à présent, il s'agit même, osons le, de leur disque le plus pop à ce jour ! Alors que l'on se rassure, il s'agit d'un disque de Cheveu, ce côté pop plus affirmé n'entamant en rien ce don pour les compositions à tiroir et le bordel toujours joyeusement maîtrisé. Et surtout, on retrouve sur BUM ce sens aigu de l'absurde qui rend le groupe indispensable.

On retrouve ainsi pêle-mêle, des paroles tirés de Buffet Froid de Bernard Blier ("Polonia"), un titre qui renvoie aux Guns mais qui n'a en fait rien à voir ("Juan In A Million"), un titre évoquant l'affaire Markovic ("Madame Pompidou"), on en passe et des meilleurs.

Ce BUM est un concentré de fun et de trouvailles sonores en tout genre. A l'impression première de joyeux bordel succède immédiatement une admiration certaine : diantre, comment font les gars pour maintenir l'attention de l'auditeur en réussissant à maintenir l'unité du disque ? Tout simplement parce qu'ils sont pétris de talent. Sinon comment concevoir qu'ils réussissent un album aussi homogène tout en mêlant garage frondeur, DIY, éléments kraut et expérimentations tordues à la Wall Of Voodoo?

De l'éthéré et poppy "Pirate Bay" au glauque "Blood & Gore", du trépidant "Slap And Shot", à l'ambitieux "Polonia" en passant par l'improbable "Stadium" ou le délicieux "Madame Pompidou", les Cheveu réussissent le pari de se renouveler sans trop changer et surtout de poursuivre leur petit bonhomme de chemin avec un nouveau jalon d'une discographie pour l'instant sans failles.

Frank

Tracklisting :
01 – Pirate Bay
02 – Slap and Shot
03 – Polonia
04 – Juan in a Million
05 – Stadium
06 – Albinos
07 – Madame Pompidou
08 – Monsieur Perrier
09 – Blood and Gore
10 – Johnny Hurry up

En écoute :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire