9 décembre 2012

Jon Spencer Blues Explosion - Meat & Bone (2012)

A RawPowerMag' on a un rapport très particulier avec le Jon Spencer Blues Explosion. C'est simple on vénère ce groupe, sans qui le revival au début des 00's n'aurait sans doute jamais eu lieu. Et ce, alors que l'on a que trop rarement eu l'occasion de s'emballer sur disque.
JSBX fait partie de ces groupes essentiels qui sans sortir de disques majeurs (I Got Worry étant ce qui s'en rapproche le plus), a toujours eu le bon goût d'offrir des albums solides, authentiques et qui contiennent toujours une poignée de morceaux qui ravivent la flamme d'un rock and roll énergique et salvateur.

D'ailleurs un signe qui ne trompe pas, le silence du groupe depuis huit ans se faisait de plus en plus lourd, personne n'arrivant à occuper le terrain laisser vacant par le groupe. Occupé avec son projet parallèle, Heavy Trash qu'il a monté avec Matt Verta-Ray, Jon Spencer revient donc avec Meat And Bone son nouvel album.

Meat and Bone... avec un tel titre inutile de vous faire un dessin, le groupe envoie de belles saillies et surtout distille toujours ce groove insaisissable qui transforme un morceau banal en hymne rock and roll.
De ce point de vue, ce Meat And Bone est une réussite, le groupe enquillant morceaux de bravoure sur morceaux de bravoure avec une énergie sans faille, de la part d'un groupe jamais pris en défaut.
Le hic, c'est que même si on prend un plaisir non feint en compagnie de Jon Spencer et de ses sbires, on ne retient véritablement aucun titre de ce nouvel album, qui souffre donc globalement des défauts des précédents : l'absence de grands morceaux. Et ce même si on met au défi quiconque d'y trouver un seul mauvais titre !

Néanmoins le propos est ailleurs : cet album renoue avec les premières amours du groupe, fini le temps des expérimentations un peu foireuses. Brut de décoffrage, sale, et sauvage, avec ce Meat and Bone, le JSBX opère une cure de jouvence. Et rien que pour cela, cet album mérite l'écoute. Et puis un disque - même moyen - du JSBX, ça vaut bien quelques caisses de jeunes loups aux dents longues mais manquant de coffre, non ?
Meat And Bone fait du bien aux esgourdes, les fans seront ravis de retrouver leurs idoles (surtout qu'ils auront l'occasion de les voir en tournée). Pour les néophytes, on leur conseillera plutôt de se tourner vers leurs premiers enregistrements, plus séminaux et incisifs.

Frank

Tracklisting :
01 – Black Mold
02 – Bag of Bones
03 – Boot Cut
04 – Get Your Pants Off
05 – Ice Cream Killer
06 – Strange Baby
07 – Bottle Baby
08 – Danger
09 – Black Thoughts
10 – Unclear
11 – Bear Trap
12 – Zimgar





Aucun commentaire:

Publier un commentaire