26 novembre 2012

The Moons - Fables Of History (2012)

Il y a encore une dizaine d'années, on se passionnait pour ces forçats de la route qui sillonnaient nos régions à l'occasion du Tour de France. Finalement, les affaires de dopage auront eu raison de notre intérêt pour ce sport qui reste, quoiqu'on en dise, l'un des plus exigeants physiquement.
Néanmoins, la victoire de Bradley Wiggins cette année a retenu notre attention. Non par ses exploits sportifs, mais bien parce qu'un coureur cycliste qui arbore fièrement des rouflaquettes et déclare vouer une passion pour l'esthétique mod, à RawPowerMag' ça nous parle ! Et quand ce dernier déclare à qui veut l'entendre que le groupe le plus excitant du moment, c'est les Moons, notre curiosité est attisée.

Groupe anglais de Northampton, The Moons, c'est avant tout l'oeuvre de son leader Andy Crofts, connu pour avoir tenu le clavier pour Paul Weller.
Un simple tour sur wikipedia nous apprend que le groupe en est déjà à son deuxième album, après un premier Life On Earth sorti sur Acid Jazz Records, même si tout s'est un peu accéléré cette année avec un premier single remarqué (Double Vision Love / English Summer), une tournée avec Beady Eye et donc la sortie chez Schnitzel records de Fables Of History.

D'obédience sixties, les pistes de Fables Of History projettent l'auditeur en 1967, à une époque où Kinks, Zombies et Beatles rythmaient la vie londonienne (oui, ça fait cliché mais on aime bien).
Sans sonner comme un pastiche des groupes de l'époque (un léger parfum de britpop plane aussi sur l'ensemble, flagrant sur "English Summer"), Andy Crofts et ses sbires arrivent à dégager ce charme suranné qui caractérisait les productions de l'époque, cette forme d'innocence, de candeur et de majesté que seule la perfide Albion était capable de capter, chose que, mis à part quelques rares songwriters de génie, elle semble avoir définitivement perdue aujourd'hui.

Hormis une fin de disque en deçà des débuts (l'enchaînement "Can You See Me", "Habit Of A Lifetime", "Lights Out" et "The First Goodbye"), c'est du miel pour les oreilles.
De "Forever Came Today" qui rappelle les Beatles de Magical Mystery Tour au dyptique "Double Vision Love / English Summer ", en passant par "Revolutionary Lovers" ou "It's Taking Over", ce disque devrait ravir celles et ceux qui aiment la pop interprétée avec classe et conviction.

Une belle découverte.

Frank

Tracklisting :
1. Be Not Me
2. Forever Came Today
3. Revolutionary Lovers
4. Jennifer (Sits Alone)
5. Double-Vision Love
6. English Summer
7. Something Soon
8. It's Taking Over
9. Can You See Me
10. Habit Of A Lifetime
11. Lights Out
12. The First Goodbye
13. Try Me, Love Me

Vidéos :






Aucun commentaire:

Publier un commentaire