12 octobre 2012

Woods - Bend Beyond (2012)

Déjà le septième album au compteur (en autant d'années) pour le groupe de Brooklyn. Néanmoins, depuis Echo Lake en 2007 la bande à Jarvis Taveniere et Jeremy Earl ne boxe plus dans la même catégorie. Echo Lake était en quelque sorte l'album de la maturité. Celui qui a fait la différence aussi,  le groupe jouissant désormais d'une solide réputation outre-Atlantique.
Sun And Shade l'an passé avait d'ailleurs enfoncé le clou et confirmé les excellentes dispositions du groupe.

Disons le d'emblée, ce Bend Beyond ne trahit aucun signe d'essoufflement. Bien au contraire, le groupe semble, encore, avoir franchi un palier ! Et l'album s'impose, au fil des écoutes, comme un des meilleurs disques pop de l'année, si ce n'est le meilleur.

Pourtant, peu de changements au final par rapport au précédent, toujours le même mélange d'indie pop et de réminiscences sixties country/folk - on retrouve aussi les mêmes délires un peu kraut ("Cascade") - à deux exceptions notables.

La première, le son : on atteint un équilibre parfait, le travail de Taveniere et Josh Bonati semble porter ses fruits, jamais le groupe n'avait aussi bien sonné. Ensuite, la qualité d'écriture semble s'être encore plus affirmée, pourtant pas une mince affaire au vue de la qualité des deux précédents disques.
Résultat, tout sur cet album n'est que flamboyance. Un album dont on peine à extraire un morceau plus qu'un autre tant l'écoute du disque est fluide, les morceaux s'enchaînant naturellement les uns après les autres pour un plaisir sans cesse renouvelé : "Ben Beyond", "Cali In A Cup", "Lily", "Find Them Empty"... tous les titres mériteraient d'être cités.
Alors que l'on considère la durée d'un vinyle idéale pour un album (une quarantaine de minutes sans remplissage), ici on est presque déçu quand le disque s'achève, un "déjà?" franchissant nos lèvres à la fin de "Something Surreal" ... ce qui en général nous conduit à repasser le disque une seconde fois !

Avec ce Bend Beyond, les Woods s'imposent comme les dignes successeurs des Shins de Chutes Too Narrow, que dis-je leurs égaux.

Frank

Tracklisting :
01 – Bend Beyond
02 – Cali in a Cup
03 – Is It Honest
04 – It Ain’t Easy
05 – Cascade
06 – Back to the Stone
07 – Find Them Empty
08 – Wind Was the Wine
09 – Lily
10 – Size Meets the Sound
11 – Impossible Sky
12 – Something Surreal

Vidéos :




Aucun commentaire:

Publier un commentaire