13 mai 2012

J.D. Wilkes – Grim Hyms


Le « Colonel » J.D. Wilkes a un côté touche-à-tout : il chante et joue de l'harmonica avec les groupes the Legendary Shack Shackers et the Dirt Daubers, a écrit quelques articles dans le journal Kentucky Explorer, a réalisé un film-documentaire (« Seven signs »)... et dessine !
Ce dernier point n'est d'ailleurs pas à négliger puisque le résultat est des plus agréables.

Comparable à l'univers de certains travaux de R. Crumb (« Mister Nostalgia », « Héros du Blues, du Jazz et de la Country »), J.D. Wilkes va puiser son inspiration dans l'histoire du blues et la mythologie du Sud.

La couverture orange de son 1er comics, « Grim Hymns – Tunes & Tales – From the Hills of Hell », est un savant mélange d''images tirées de ces guides-méthodes désuets - pendants américains du « Diapason rouge » français en quelque sorte - avec le bestiaire des morts-vivants.


A travers de courtes séries de 1 à 5 pages le plus souvent, notre homme évoque l'histoire de Speedy Atkins, de bûcherons égarés, d'un esprit indien renvoyé du Paradis ou encore celui de Bae Bae. Dans ces pages, J.D. Wilkes glisse également les partitions et les paroles de quatre de ses chansons : « County for Graves », « Cussin' in Tongues », « Blood on the Bluegrass » et « Dump Road Yodel ».
Bref, de quoi ravir les amateurs des Legendary Shack Shackers comme les amateurs de comics !


Pour se donner une idée du travail de J.D. Wilkes sur « Grim Hymns – Tunes & Tales – From the Hills of Hell », rien de mieux que de jeter un œil à son site : http://jdwilkes.com/comics.htm où sont répertoriés certains strips et des inédits. Il est important de rappeler que cet ouvrage n'aurait pu voir le jour sans les encouragements de ses proches et le soutien financier de fans.

En guise de happy end,on notera que la 1ère de couverture mentionne « Volume 1 – Issue 1 ». Affaire à suivre donc.

John the Revelator

Aucun commentaire:

Publier un commentaire