18 septembre 2011

En Route ! Grindhouse Electrodisco Music Hits The Road - Compilation Freaksville! (2011)

Amoureux des sons synthétiques, de second degré corrosif et de conduite débridée : ce disque est fait pour vous. Certes, il ne s'agit pas d'une véritable bande son d'un film grindhouse mais...bon...C'est l'intention qui compte, hein...
Allez, je vous dresse un petit descriptif de cette compilation d'artistes électro, chanson par chanson.

« Motorcycle girl » de Conducteur Fantôme : un son qui rappelle Zombie Zombie, le même goût tout du moins pour une ambiance Carpentienne. Une chanson qui donne la patate.

« Sur les routes de France » de France : oh le putain d'OMNI ! Sur une rythmique façon Autobahn du IIIème millénaire, on a droit a des lyrics...comment dire...hallucinantes. J'ai complètement succombé à ce titre où on se dit what the fuck ? Avant d'éclater de rire. Jugez plutôt : « Sur les routes de France / au détour d'un virage / finir dans le paysage / dommage / pas de chance »...le chanteur égrene alors des noms de gens célèbres décédés dans des accidents de la route et le refrain enchaîne sur : « Hier comme aujourd'hui / Venez mourir sur les routes de France ». Excellentissime. Instantanément culte pour ma part.

« Heart of the sun » de Mirror People : une chanson instrumentale encore plus Carpenter-like que la première ouvrant l'album. Très bon.

« Vert bleu noir » de Accident : à fond dans les eighties, un titre qui marche surtout grâce aux paroles syncopées. Pas mal du tout.

« The game is over » de TSTR : on repart sur des sons très dark avec une montée progressive très cinématographique mais sans explosion finale. Dommage.

« Mon nouveau jules marche sur l'eau » de Destin VS Phantom : chantée par Lio, ce titre possède des paroles complètement...pffff...Mais où sont-ils allés chercher ces paroles ? (rires) Et ce, sur une rythmique à la Dorothée (très enfantin donc). Sympathique.

« Orion » de Livio Mosca : un titre instrumental qui me fait un peu penser à Air. Pas très intéressant.

« Kozushima » de Planète : de l'électro plus ou moins planant, assez agréable ma foi. Un côté Kraftwerk pas déplaisant.

« Deadlover remix » de A Cowboy And An Indian : ah...une guitare. Un chant éthéré noyé dans l'écho. Du synthé dégoulinant partout. On imagine une licorne aux reflets d'argent marchant sur du sable bleu-vert avec une énorme planète (type Saturne) rouge vif en arrière-plan. Je vous laisse votre opinion sur cette image...

« Phantom is alive » de Deadride Phantom : c'est le dernier titre. Pêchu, de l'électro pour bouger le popotin, bien foutu.

Conclusion : une compilation relativement homogène de près de 45 minutes qui s'écoute très facilement. Parfait pour une écoute en voiture, de préférence de nuit. Deux ou trois morceaux un peu faibles mais qui ne rompent tout de même pas le fil de l'écoute. Un disque dont j'aimerais bien voir le film...

Mr BOF


Vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire