10 juin 2011

Ducktails III : Arcade Dynamics (2011)

On connaissait peu de chose de Ducktails. On a fini par apprendre en navigant sur la toile qu'il s'agissait sous ce pseudonyme du projet solo de Matthew Mondanile guitariste de Real Estate. Décidément le concept à le vent en poupe chez Woodsist qui a déjà sorti les efforts solos de Tim Presley (Darker My Love, Strange Boys) sous le nom de White Fence...
Non ce qui nous a attiré, outre cette très belle pochette, c'est la réputation du label Woodsist qui n'est plus à faire quand il s'agit de pop lo-fi qui sent bon l'été ou évoque la douceur du ciel californien (White Fence, Woods, Art Museums, Real Estate, Meth Teeth, Ganglians et Fresh & Onlys).
Album au trois quart instrumental ce Arcade Dynamics tranche singulièrement avec l'habituel fonds de commerce du label. Pourtant on y retrouve le même penchant pour la pop rêveuse et volontiers mélancolique. Les morceaux durent en moyenne deux minutes à l'exception de "Killing The Vibe" et surtout "Porch Projector" qui s'étend sur pas moins de dix minutes...
Ces pistes sont l'occasion de mettre en lumière le jeu très fin de Matthew Mondanile à la six-cordes.
Mais chez Ducktails tout prend des accents cotonneux comme après une gueule de bois : des vocaux éthérés, de la réverb' en pagaille, et des sonorités quelque peu incongrues parsemées ci et là, au milieu de compositions dont l'unique objectif semble d'offrir à l'auditeur un plaisir aussi simple qu'éphémère.
Car c'est là tout le paradoxe de ce Arcade Dynamics : si les morceaux s'écoutent tous sans déplaisir, et même avec un grand plaisir sur le diptyque "Little Window" / "Killin The Vibe" (avec Dent May et Jarvis Traveniere des excellents Woods au chant), on oublie tout de ce disque sitôt la fin de celui-ci. Pas impérissable donc ? Non c'est autre chose comme si le disque suspendait le temps avant que l'on retourne vaquer à ses occupations habituelles.

Un disque singulier, clairement à part, qui quelques semaines après son acquisition fait toujours son petit effet. Néanmoins on doute qu'il passe l'été.
Pour amateurs avertis.


Frank

A noter qu'en bonus track on retrouve une nouvelle version de "Killing The Vibe" avec Panda Bear aux choeurs...

(http://www.myspace.com/ducktailss)

1. In the Swing
2. Hamilton Road
3. Sprinter
4. The Razor’s Edge
5. Sunset Liner
6. Little Window
7. Killin the Vibe
8. Arcade Shift
9. Don’t Make Plans
10. Art Vandelay
11. Porch Projector
12. Killin the Vibe (feat. Panda Bear)

Quelques vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire