31 mai 2011

Slut Guts - Howlin' Gang (2011)

Après un premier album Down On The Meat sorti en 2009, les Slug Guts (on vous laisse traduire...) proposent donc avec Howlin' Gang leur deuxième album chez Sacred Bones Record.
Ce disque est une heureuse surprise en ce début d'année nettement plus riche en pop qu'en rock pur jus.
Mais plus que la qualité générale des morceaux (de très bonne facture) ce sont les influences qui détonnent par rapport à ce que l'on a l'habitude d'entendre.
En bons australiens leur musique s'imprègne de l'oeuvre de Nick Cave que ce soit avec les Bad Seeds ou Birtday Party. L'ombre tutélaire du Cave plane sur ces morceaux tout comme celle des américains du Gun Club. Pour autant les Slug Guts ne sont pas prisonniers de ces influences qui auraient pu être pesante.
Ainsi comme leurs compatriotes de The Drones, les Slug Guts ont réussi à se démarquer de leurs ainés notamment en introduisant une rythmique que l'on qualifiera de post-punk.
Cela sied merveilleusement bien aux 13 compositions à l'atmosphère sombre de ce Howlin' Gang renforcée par le timbre grave et profond du chanteur.

Malgré tout ce disque n'est pas parfait et souffre de défauts qui l'empêche d'être une vraie claque :
Tout d'abord les pistes se ressemblent un peu toutes et l'on peut craindre qu'après quelque temps la monotonie s'installe, et ce malgré des pistes comme "Howlin", "Cold Bones", "Praggin' The Cowboy" ou "Wild Country".
Conséquence de ce qui précède si le disque est massif et cohérent, il souffre également d'un manque de grands morceaux qui aurait fait de Howlin' Gang un excellent disque.

Malgré tout par son approche originale et la bonne tenue de ses morceaux, ce Howlin' Gang mérite vraiment que l'on s'y intéresse.

Un bon disque.

Frank

(http://www.myspace.com/sluggutshowlin)


Tracklisting :
1. Howlin
2. Cold Bones
3. Chrome Crucifix
4. Praggin the Cowboy
5. Hangin in the Pisser
6. Down in the Mornin Sun
7. Ma
8. Town Tied
9. Spring Hill Lair
10. White Cross
11. Wild Country
12. Down in the Hole
13. Angie

Quelques vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire