2 septembre 2010

Kwoon - When The Flowers Were Singing (2010)

Kwoon est un groupe parisien qui voue un culte au post rock, et notamment au groupe islandais Sigur Ros. Ainsi, le groupe propose un rock très éthéré, des ambiances cotonneuses, le tout remarquablement orchestré.
Habituellement on est pas spécialement fan de ce courant musical que l'on trouve trop souvent un peu vain. Il faut dire que le projet est généralement ambitieux et peine à convaincre sur la durée. Difficile d'écouter un album complet, le côté cotonneux des compositions peinant bien souvent à maintenir un égal niveau de concentration pour l'auditeur.
Et à ce titre cet album de Kwoon est une surprise. Deuxième album du groupe après Tales & Dreams, Kwoon propose sur ce When The Flowers Were Singing, un univers mélancolique très riche, d'une grande maîtrise technique et mélodique qui nous a assez enthousiasmé (les morceaux sont magnifiquement réhaussés de cordes).
Si "Overture" et "Great Escape" (notamment dans sa seconde partie) donne une coloration épique à ce début d'album, Kwoon sait prendre son temps pour jeter les bases de son post rock lumineux. Ainsi "Frozen Bird" ou encore "Schizophrenic" évoqueraient un croisement entre Sigur Ros et le Radiohead d'OK Computer débarrassé de ses oripeaux rock (dans la veine de "Lucky")
Alors bien sûr tout n'est pas parfait "When The Flowers Were Singing" et "Memories Of A Commander" en milieu d'album peinent à convaincre totalement malgré d'évidentes qualités, notamment "Memories Of A Commander" avec ses dédoublements de voix et ses splendides parties de violons.
Mais rien qui n'empêche l'auditeur de poursuivre son voyage, car c'est bien une invitation à voyager que nous adresse le groupe en tissant cet univers si particulier. Ou à rêver c'est selon. Car "Back To The Deep" et "Labyrinth Of Wrinch" qui introduisent le somptueux "Ayron Norya", sont autant d'incitation à la rêverie. On se laisse bercer par ces ambiances douces, emplies de chaleur mais également de douceur. Et c'est là véritablement tout le talent de Kwoon. Là où d'autres auraient joué la surenchère guitaristique en donnant une coloration shoegaze, le groupe préfère envelopper ses mélodies dans un écrin musical riche mais sans clinquant. La prise de risque est énorme mais le résultat est à l'avenant. Rarement on aura été emballé par un disque de post rock.

Frank

(http://www.myspace.com/kwoonmusic)

Tracklisting :
01. Over­ture
02. Great Es­cape
03. Fro­zen Bird
04. When the Flo­wers Were Sin­ging...
05. Me­mo­ries of a Com­man­der
06. Schi­zo­phre­nic
07. Back from the deep
08. La­by­rinth of Wrinch
09. Ayron Norya
10. [un­tit­led]

Quelques vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire