22 janvier 2010

The Love Me Nots - Upsidedown Insideout (2009)

L'année 2009 a été une bonne année pour les Love Me Nots : le groupe a pu se produire pour la première fois en Europe ; a vu son second opus Detroit enfin correctement distribué de ce côté ci de l'Atlantique et surtout ils y ont reçu un excellent accueil tant critique que public.
Désireux d'enfoncer le clou après son précédent et remarquable second album, les Love Me Nots reviennent avec ce Upsidedown Insideout, toujours produit par le pape de Detroit, Jim Diamond.
Le groupe repart sur les mêmes bases avec le même cocktail de guitares ciselés servies avec autant de brio par Michael Johnny Walker et de parties de claviers enthousiasmantes de la sensuelle Nicole Laurenne. Une Nicole Laurenne qui comme à l'accoutumée chante remarquablement bien (en sus de délivrer ses parties de claviers), se faisant tour à tour cajoleuse, enjôleuse ou tigresse.
Le groupe envoie moults morceaux épiques, autant d'anthems garage-surf à écouter à plein volume ("Do What You Do" ; "Karen (Get Yourself Out"). Pourtant contrairement à l'album précédent, les Love Me Nots ne se bornent pas à enfiler les morceaux de bravoure. Au contraire on note une plus grande variété d'ambiances. Il en résulte un album sans doute moins immédiat que Detroit mais qui apporte un surcroît de fraicheur et de spontanéité qui aurait manqué si le groupe s'était borné à reproduire les morceaux susnommés ou des pistes comme "You're Bringing Me Down" ou "The Kinda Love I Got".
Ainsi ce Upsidedown Insideout n'est pas le copier-coller de Detroit ce que l'on auraît pu craindre.
Au contraire une piste comme "You Don't Know A Thing About Me" montre le chemin parcouru par le groupe depuis ses débuts : un clavier entêtant qui semble tout droit venir d'une session des géniaux Artwoods, dédoublement des voix, maîtrise des tempos, des guitares plus discrètes... En moins de 3' les Love Me Nots propose l'archétype de la pépite garage, le genre de morceaux qui ne déparerait pas aux côtés de celles des coffrets Nuggets.
L'orgue splendide de "Train Wreck" (un des rares morceaux à excéder trois minutes) qui dans le dernier tiers semble évoquer celui de "Your Time Is Gonna Come" de Led Zeppelin, les claviers épiques de "Take A Pity" ou le groove dont fait preuve le groupe sur "He's What I Want" sont autant de manifestations d'un groupe sur de sa force, de son talent.
Loin de s'essoufler l'album réserve quelques belles surprises en fin d'album : un "Fire & Pride" martial traversé de guitares surf ; le trépidant "Not That Kind Of Girl" proche de ce que propose The Revellions et "Undone" où les Love Me Nots osent la ballade façon Platters ou Skyliners!

Avec ce très bon album, les Love Me Nots poursuivent une discographie pour l'instant sans faille et s'affirment comme une valeur sure du rock US.

Frank

(http://www.myspace.com/luvmenots)

Tracklisting :
1 Do What You Do

2 Karen (Get Yourself Out)
3 You Don’t Know A Thing about me

4 You’re Bringin me Down

5 Train Wreck

6 He’s What I Want

7 Rosie

8 Take Pity

9 The Kinda Love I Got

10 Fire & Pride

11 Not That Kind of Girl

12 Undone


Malheureusement très peu de vidéos sur le net :


Mais l'album est en écoute sur deezer !
http://www.deezer.com/fr/#music/the-love-me-nots/upside-down-inside-out-399889

Aucun commentaire:

Publier un commentaire