10 mars 2009

Black Lips - 200 Million Thousand (2009)

Dans la foulée du génial Good Bad Not Evil et après une tournée marathon, les Black Lips proposent déjà un nouvel album, il est vrai pour l'essentiel enregistré l'été dernier.
La tonalité de ce nouvel opus est à l'apaisement comme le faisait pressentir les deux morceaux que présentaient le groupe sur leur myspace depuis déjà quelques mois. Mais que l'on se rassure, les Black Lips font... du Black Lips !
A ce titre l'introductif "Take My Heart" rassure : voix toujours aussi déglinguée, rythmique clinquante, guitares distordues. Ce qui change c'est que les Black Lips joue de façon plus resserré et que ce nouvel album ne contient pas de hits immédiats à la manière d'un "Katrina" ou d'un "Bad Kids".
Pour autant les Black Lips arrivent encore à surprendre avec les très fifties "Drugs" et "I'll Be With You" (encore que l'on ne devrait pas être surpris, le groupe devant tout autant aux artistes de l'excellent coffret Rockin' Bones que de ceux des Nuggets) ou sur la ballade faussement naïve "Starting Over".
"Let It Grow", "Trapped In A Basement" et son superbe son d'orgue ou l'efficace "Short Fuse" confirment l'impression d'un groupe qui joue juste, direct avec ce qu'il faut de folie pour emporter la mise. Pour tout dire sur cet album, le groupe joue plus pro même si l'image à ses limites quand on parle des Black Lips...
Mais après des écoutes répétées de ce disque encore une fois fleuve (15 titres) on finit néanmoins par se lasser quelque peu à la mi-album. L'alternance de morceaux aux tempos ralentis ("BBBJOT" ; "Old Man" ; "The Drop I Hold") et plus catchy ("Again & Again" ; "Body") bien que plaisante à la première écoute finit par laisser une désagréable impression comme si les Black Lips avaient adopté un rythme de sénateur... La fin de l'album ("Elijah" et "I Saw God") ne retient même pas l'attention.
Au final on se retrouve avec un disque, très bon dans sa première moitié et qui tourne en rond dans sa deuxième comme si le groupe s'essoufflait quelque peu. Certains crieront à l'embourgeoisement, on préférera pencher pour le léger coup de fatigue.

Mr.Rock

(http://www.myspace.com/theblacklips)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire