1 décembre 2008

The Coral - Singles Collection (2008)

Que dire sinon que The Coral est le groupe le plus enthousiasmant et créatif qui soit sorti durant ces années 2000? 5 albums en 6 ans, un sans faute quasi-parfait... Tenant d'une pop classieuse et/ou psychédélique synthétisant tout ce que le genre a produit de mieux dans les sixties (Kinks, Beatles et autres Byrds...), seventies (Harry Nillson...), eighties (House Of Love, Pale Fountains...) ou nineties (The La's), The Coral réussi à remodeler toutes ces influences pour aboutir à une oeuvre cohérente, homogène et prolifique d'une remarquable authenticité.
2008 est une année curieuse pour le groupe qui après le succès au moins critique de Roots & Echoes, voit partir son guitariste et sortir ce Singles Collection censé résumer 6 ans d'existence.

CD 1 : The Singles Collection
Sur ce premier dique le groupe propose un best of plus qu'une collection de singles puisque certains morceaux ne sont pas des singles ("Liezah") et d'autres manquent ("Skeleton Key" par exemple).
Ce disque comprend trois morceaux issus de The Coral (2002, "Dreaming Of You", "Goodbye", "Shadows Fall"), 5 de Magic & Medicine (2003, "Pass It On", "Don't Think You're The First", "Secret Kiss", "Liezah", "Bill Mccai"), aucun de Nightfreak And The Sons Of Becker (2004), 2 de Invisible Invasion ("In The Morning", "Something Inside Of Me") et 3 de Roots & Echoes (2008, "Jacqueline", "Who's Gonna Find Me", "Put The Sun Back"). A ce menu orgiaque s'ajoute le dernier single du groupe accompagnant la sortie de ce Singles Collection, "Being Somebody Else", ballade onirique issu des séances d'enregistrement de Roots & Echoes et qui ne dépare pas avec les joyaux de cet album.
La tonalité générale est très pop, le côté psychédélique du groupe n'étant que très peu abordé. Néanmoins il s'agit sans doute de la meilleure façon pour les néophytes d'aborder le groupe.

CD 2 Mysteries & Rarities
Les fans du groupe ayant déjà tous les albums se réjouiront de ce second disque qui comporte pas moins de 19 titres !
On passera sur les démos assez inégal allant de l'anecdotique comme "Dreaming Of You" à l'indispensable "Cobwebs" à l'atmosphère brumeuse. Le groupe propose également une version instrumentale de "Shadows Fall".
Les prestations live du groupe présentées ici montrent également la technicité du groupe tant on a du mal à différencier par moments ces prestations live des versions studios ("Far From The Crowd" ; "She's Got A Reason").
Le groupe se prête de bonne grâce à l'exercice de la reprise avec "Reward" de Teardrop Explodes au son digne d'un bootleg, mais surtout sur les éblouissants "Bye Bye Love" des Everly Brothers et "Everybody's Talkin'" de Fred Neil.
Mais la surprise du chef vient des inédits présents sur ce disque : 8 titres de quoi remplir un album ! et quels morceaux ! ces titres jamais sortis sont d'une telle qualité que l'on connaît des groupes qui tueraient père et mère pour s'en assurer la paternité...
"When All The Birds Have Flown", somptueuse ballade empreint d'une profonde mélancolie portée par un riff entêtant et à l'origine destiné à Roots & Echoes ;
"The Golden Bough" morceau psychédélique à l'ambiance ramenant aux débuts du groupe ;
"Michael's Song", morceau acoustique porté par une basse délicate et où la voix suave de James Skellington fait des merveilles ;
"The Cry Of The City" aux arpèges délicats est à pleurer tant on atteint des sommets, se faisant finalement l'echo de "Everybody's Talkin'" ;
"Return To Her" est un morceau très Merseybeats, chute de Magic & Medicine, porté par un harmonica inspiré ;
"Monkey To The Moon" est une curiosité, à rapprocher des expérimentations de Nightfreak And The Sons Of Becker ;
"It Was Nothing" est un morceau sympathique à défaut d'être véritablement transcendant ;
"Seagulls" est une petite ballade délicate typique du tavail de The Coral.

La conclusion vous vous en doutez maintenant coule de source : courrez chez votre disquaire favori et achetez d'urgence ce double album. Les nouveaux découvriront un groupe tout bonnement exceptionnel, tandis que les fans se délecteront des inédits présents sur le second disque.

Frank

(http://www.myspace.com/thecoral)

Quelques vidéos :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire