17 novembre 2008

Second Sex - Petite Mort (2008)

On a beaucoup écouté toute cette scène parisienne parrainée par R&F, on a même tout acheté... et longuement cogité. Tous ces groupes (Naast, Plasticine, BB Brunes...) avaient plus ou moins le même défaut : avoir sorti leur album trop vite et trop tôt... De toute cette scène les plus doués étaient les Parisians et les Second Sex. On fondait d'ailleurs de gros espoirs sur ces Second Sex (Cf : coup de projo, ici).
On commande donc ce Petite Mort, histoire de voir ce que donne le groupe plus de 3 ans après ses débuts discographiques sur la compilation Gloria (avec "The Clan").
Première surprise, le tracklisting composé exclusivement de compositions personnelles et d'où sont absents d'authentiques pépites comme "The Clan" ou le superbe "Love's Gone Bad" (reprise du standard de Chris Clark)... Au vu de la qualité de ces deux morceaux on est quelque peu déçu!
L'album comprend 16 morceaux, 14 s'il on excepte "Petite Mort 1" et "Petite Mort 2" petits instrumentaux qui ouvre et clos l'album. On y retrouve morceaux chantés en français et en anglais avec le même talent.
Ainsi on a plaisir à réécouter les désormais classiques "Mon Autre Côté", "Fille Facile", "Le Monde est Silencieux" ou l'extraordinaire "Lick My Boots".
La production est confié au producteur de The Hives (Pelle Gunnerfeldt) et ça se sent : l'urgence des compositions est mis en avant par le mix tout en puissance.
Ce qui est frappant à l'écoute de cet album, et qui les différencie des autres groupes de la scène parisienne, c'est bel et bien un réel talent de musiciens : pas d'approximations chaque membre du groupe maîtrise son instrument à la perfection et le groupe peut donc, à ce titre, soutenir la comparaison avec n'importe quel groupe de rock anglais ou américain.
Bon disons le tout de suite tout n'est pas parfait, certains morceaux sont assez inégaux. Il en est ainsi de "J'ai couché avec le diable", "21 grammes" et "Baby Doo". Pourtant à chaque fois sur ces trois morceaux, le groupe poussif sur la première partie arrive néanmoins à rattraper le coup grâce justement à leurs qualités de musiciens, leur permettant dès qu'ils emballent le morceau de nous faire oublier les travers des débuts (une ligne de basse, un coup d'harmonica, des guitares saignantes...).
Pour le reste c'est un quasi sans faute... le groupe a parfaitement digéré ses influences, s'éloignant quelque peu du garage rock des débuts, et laissant poindre des réminiscences ça et là des Stones ou des Strokes. Il faut dire qu'à la différence d'autres groupes les Second Sex n'ont pas eu l'héritage (encombrant au final) des Libertines à gérer...
Ainsi avec "We Lost Control" et sa rythmique clinquante on pense aussi aux Hives mais avec à mi-morceau un enchaînement, roulement de batterie, lignes de basses, orgue et guitares, hallucinant de maîtrise ! Une sacré entrée en matière à vrai dire ! A contrario "I'm Ready" est un pur moment de garage punk.
Certains morceaux en français sont assez incroyables et apportent la preuve que l'on peut faire un rock'n'roll racé et chanté dans la langue de Molière. A cet égard "Mon Autre Côté" et "Le Monde Est Silencieux" sont assez remarquables. "Dis Moi Qui je suis" et "Fille Facile" plus anciens souffrent un peu de la comparaison avec ces titres mais emportent malgré tout l'adhésion vu la force de conviction avec laquelle ils sont joués !
"Heartattack" lancé par une basse étincelante voit le groupe s'essayer quelque peu au post punk et force est de reconnaître que le groupe s'en sort avec brio, ridiculisant au passage The Rakes...
"Is She Allright", garage rock à la facture classique, ressemble beaucoup au "Feelin' Allright" que l'on trouvait sur la compilation Paris Calling, en bien meilleur.
Mais le meilleur est pour la fin... En effet les quatre morceaux qui terminent cet album sont un "I'm Waiting" dantesque (certainement un cheval de bataille du groupe sur scène), les superbes "Lick My Boots" et "Le Monde Est Silencieux" et surprise du chef un "Stay" surprenant qu'ont oublié d'écrire les Strokes !

Pour un premier album et si on fait abstraction de la hype qui entoure la scène parisienne, force est de reconnaître que les Second Sex viennent de sortir un excellent album, le meilleur de cette scène, et en tout cas le seul qui peut soutenir la comparaison avec les productions anglo-saxonnes.
On en regrette d'autant plus que les quelques morceaux plus poussifs n'aient été remplacés par "The Clan" et "Love's Gone Bad"... mais bon ne boudons pas notre plaisir!

Décidement répétons nous : longue vie au Second Sex !

(Mr Rock)

(http://www.myspace.com/secondsex)

P.S. : l'édition limitée de l'album est présentée dans un splendide coffret en carton, contenant en plus un poster et un bandana. Un bel objet.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire