6 juillet 2008

REM - Accelerate (2008)

Un nouvel album de R.E.M... le quatorzième, pour être précis. Le problème est le suivant : le dernier grand album du groupe, Automatic For The People, remonte à 1992. Et le dernier disque plaisant, le mésestimé New Adventures In Hi-Fi, date de 1996. Depuis, la bande de Michael Stipe a livré trois albums ennuyeux, la palme revenant au pénible Around The Sun (2004).
L'un des meilleurs groupes américains des années 80 et 90 se retrouvait donc au point mort. D'où le mot d'ordre : accélérer ! Histoire d'alléger l'attelage, le producteur Pat McCarthy a été laissé sur le bas coté. On a préféré, pour bichonner le moteur, embaucher Jacknife Lee, aux manettes sur les albums récents de U2 et Bloc Party. Fini les claviers, les ambiances floues et les disques longs comme un jour sans pain. Accelerate dure une grosse demi-heure, déborde de guitares et bénéficie d'un son agréablement agressif. Voilà pour la nouvelle carosserie, plutôt agréable. Passons à l'essai routier. En ouverture, « Living Well Is The Best Revenge » tâche de démarrer pied au plancher : riffs puissants de Peter Buck , voix plus rauque que jamais de Stipe, et basse en avant de Mike Mills. Pas mal, mais le R.E.M. nouveau n'affole pourtant pas le chrono. L'essouflement guette dès le morceau suivant, « Man Sized Wreath ». Pointe ensuite « Supernatural Superserious », le meilleur morceau de l'abum, où le groupe (re)trouve sa formule magique, mélange de pop vitaminée et de rock sixties, avec les Byrds en point de mire. Hélas, à cet instant de l'album, le groupe roule déjà sur la réserve. Des morceaux comme « Houston » et « Hollow Man » ne déméritent pas, mais les inutiles « Sing For The Submarine », « Until The Day Is Done » et autres entrainent l'album vers le fond. R.E.M, comme U2, emprunte la voie de garage où rouillent les Rolling Stones. A intervalles réguliers, sont livrés au public des albums creux, inutiles et ennuyeux, comportant parfois un ou deux bons morceaux, tout cela n'étant que le prétexte à tournées...Malgré ses coups d'accérateurs rageurs, R.E.M. continue de patiner. Peut être est il temps de couper le moteur ?
(Mr Pop)

http://www.myspace.com/rem

Aucun commentaire:

Publier un commentaire