15 septembre 2016

Mrs Magician - Bermuda (2016)

Pour être honnête on n'y croyait plus à la sortie d'un nouvel album des Mrs Magician. Quatre ans s'était écoulé depuis Strange Heaven, remarquable premier album qui s'écoute toujours avec le même plaisir aujourd'hui. De plus, alors que l'on espérait écouter son successeur assez rapidement, le groupe a choisi de sortir dans la foulée ... un recueil de faces B et d'inédits, certes sympathique mais dont aucun titre n'arrivait à la cheville de ceux présents sur Strange Heaven.
On avait donc ranger le groupe dans la catégorie des one shot malgré toute la tendresse que l'on éprouve pour leurs débuts.
Et c'est en fouillant dans les bacs de notre dealer favori (petit indice il est rue Keller à Paris ...), que nous sommes tombés sur ce nouvel album, nommé - de manière incompréhensible, on cherche le lien - "Bermuda".

Mais au delà de ce titre ce qui surprend le plus à l'écoute de ce nouvel album c'est le son du groupe. Exit la reverb à outrance qui nimbait les compositions de Strange Heaven et leur donnait cette patine si singulière. Exit aussi dans une moindre mesure le côté surf pop enthousiasmant qui faisait tout le sel de titres comme "Nightlife" ou "The Spells".
Sur Bermuda les influences powerpop du groupe sont exacerbées même si les Mrs Magician conservent cette indéniable qualité pour faire cohabiter des styles parfois opposés.
En faisant coexister leur énergie issu du punk, une assise rappelant les groupes de leur mentor et producteur John Reis et donc des velléités powerpop, Bermuda est un disque curieux qui a la première écoute rebute et pas qu'un peu. Le souvenir de Strange Heaven y contribue sans doute fortement même si la faute en incombe largement à ce changement de cap (seul "Phantoms" et "Forgiveness" font le pont avec Strange Heaven) et à une production qui si elle dope les compositions en accentue aussi les défauts ("Jessica Slaughter" en est l'exemple parfait).

Pourtant malgré cela, Bermuda n'est pas un mauvais disque et les Mrs Magician n'ont pas perdu en route leur capacité à enregistrer de bons morceaux. C'est un disque qui nécessite un peu de persévérance pour l'apprécier à sa juste mesure. Pas sûr toutefois que le fan lambda se donne cette peine... Pourtant cela serait dommage de passer à côté de titres comme "Phantoms", "Tear Drops", "No Action", "No More Tears" ou encore "Where's Shelly?" qui démontre que le potentiel est encore là, prêt à s'exprimer...

Malgré tout, s'il on veut être honnête on doit se poser la question suivante : si on avait découvert les Mrs Magician avec cet album aurions nous été indulgent ? Si Bermuda fait pâle figure à côté de Strange Heaven, il permet aussi de juger avec plus de complaisance ce disque que s'il avait marqué les débuts discographiques du groupe.
Au vu de leur potentiel, on ne peut qu'espérer que le groupe retrouve un peu de simplicité. En attendant on va réécouter Strange Heaven.
There's No Goddddd !!!

Frank

Tracklist :
01. Phantoms
02. Eyes All over Town
03. Forgiveness
04. Tear Drops
05. Don't Tell Me What to Do
06. Jessica Slaughter
07. No Action
08. Where's Shelly
09. No More Tears
10. Reborn Boys
11. The Limbo (Party's Over)

Audio et vidéo :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire