7 octobre 2014

King Tuff – Black Moon Spell (2014)

Le deuxième album de King Tuff a sans doute été le disque que l'on a le plus écouté en 2012. Boogie, glam et powerpop se télescopaient magnifiquement sur un album qui enchaînait avec un talent rare les tubes en puissance.
C'est dire que l'on attendait impatiemment la prochaine livraison de la bande à Kyle Thomas. Avec toujours la présence aux manettes de Bobby Harlow de The Go, on s'était mis à rêver d'un album aux forts accents bubblegum, de hits à fredonner joyeusement.
Le moins que l'on puisse dire c'est que l'on est passé par tous les états quand on a posé ce Black Moon Spell sur la platine. On s'attendait à tout sauf à un disque d'heavy rock ! Déception (relative) et incompréhension ont donc accompagnées notre première écoute.
Et puis il faut bien le dire, on a très vite révisé notre jugement. Car a bien y regarder, le changement n'est pas aussi radical qu'il n'y paraît de prime abord. Certes, la rondeur des guitares a laissé la place à un style plus incisif, plus heavy donc, mais les mélodies imparables comme les accents boogie glam sont toujours présents (l'ombre de T-Rex plane sur ce Black Moon Spell).
"Sick Mind" a ainsi le potentiel mélodique d'un "Keep On Moving", tandis que "Beautiful Thing" ou "Black Holes In Stereo" auraient pu se retrouver sur l'album précédent.

Mais disons qu'ils ne sont pas l'élément primordial de l'album qui synthétise finalement toutes les obsessions de Kyle Thomas. Un Kyle Thomas qui avait, ne l'oublions pas, déjà proposé du stoner avec son groupe Witch.
A ce titre "Black Moon Spell" l'air de rien ouvre l'album de fort belle manière, et s'affirme au fil des écoutes comme un anthem dans la grande tradition du genre, porté par un riff entêtant et qui voit Kyle Thomas et ses acolytes (dont deux guests : Bobby Harlow à la basse et Ty Segall derrière les fûts) multiplier les envolées. "Rainbow's Run", "Magic Mirror" ou "Headbanger" le bien nommé confirment le savoir faire du groupe pour offrir un rock aux accents heavy sans se départir de son potentiel mélodique.
Black Moon Spell est un disque truffé de guitares tranchantes, de soli en veux-tu en voilà, ("Madness" ; "Radiation") mais sans galvauder la sensibilité pop qui faisait tout le sel de son prédécesseur ("I Love You Ugly" ; "Eyes Of The Muse")

C'est ce qui nous fait dire, passez la surprise initiale, que ce Black Moon Spell est un grand disque. Une réussite de plus pour King Tuff.

Frank

Tracklisting :
1. Black Moon Spell
2. Sick Mind
3. Rainbow's Run
4. Headbanger
5. Beautiful Thing
6. I Love You Ugly
7. Magic Mirror
8. Madness
9. Demon From Hell
10. Black Holes in Stereo
11. Radiation
12. Eyes of the Muse
13. Staircase of Diamonds
14. Eddie's Song


L'album en écoute intégrale :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire