13 août 2014

The Dylans - The Dylans (1991)

Archétype du groupe éphémère, l'aventure The Dylans aura duré 4 ans. Le temps pour le groupe d'offrir deux disques (sur Beggars Banquet quand même) et une poignée de singles... et de se faire une place à part dans le milieu de l'indie pop.
Quiconque a écouté ce premier album du groupe le sait, The Dylans ne mérite pas de sombrer dans l'oubli.

Formé en 1990 donc, le groupe se compose alors de Colin Gregory (basse), Jim Rodger (guitare), Andy Curtis (guitar), Quentin Jennings (claviers) et Garry Jones (batterie). C'est cette mouture du groupe qui signe chez Situation Two, branche indie de Beggars Banquet et signe un premier single "Godlike" qui se hissera tout de même à la 10e position des charts catégorie indie UK. Après le remplacement d'Andy Curtis par Andy Cook, le groupe envoie deux nouveaux singles ("Lemon Afternoon" et  l'extraordinaire "Planet Love")  avant de sortir leur premier album homonyme.
Sous la houlette de Stephen Street qui sort de collaborations avec The Smiths et Blur, le groupe enregistre un disque flamboyant.
Réussissant à mêler la pop des House Of Love aux velléités psychédéliques d'un Stone Roses sans se départir d'un attrait évident pour les sixties (la Rickenbacker est de sortie), The Dylans offrent douze compositions de haute tenue.
"She Drops Bombs", le tube "Planet Love" donc ("I hear your tambourines / Inside my head, she says / I hear your tambourines / On Planet Love, she says / On Planet Love" magique), "Sad rush On Sunday", "Godlike", "(Don't Cut Me Down) Mary Quant In Blue", ou le bien nommé "Indian Sun", l'album contient son lot de pépites.
Convenons-en, tout n'est pas du même niveau (le baggy "I Hope The Weather Stays Fine", "Mine" ou "No Coming Down" par exemple) mais ces titres sont éminemment sympathiques et ne viennent jamais gâcher le plaisir de l'écoute

Après un deuxième album dispensable aux ventes faméliques, le groupe splitte dans la foulée. Reste donc ce premier album, mineur certes, mais qui dans le genre s'avère bien plus abouti que beaucoup de disques de la même époque.
On ne saurait que trop conseiller aux amateurs du genre d'y jeter une oreille, ici, il a valeur de madeleine de Proust.

Frank

Tracklisting :
1-She Drops Bombs
2-Planet Love
3-I Hope the Weather Stays Fine
4-Sad Rush on Sunday
5-No Coming Down
6-Mine
7-Particle Ride
8-Ocean Wide
9-Godlike
10-(Don't Cut Me Down) Mary Quant in Blue
11-Love To
12-Indian Sun


Audio et vidéo :





Aucun commentaire:

Publier un commentaire