2 septembre 2012

STELLA ou comment passer de l'anti-yéyé au zeuhl !


Pour les plus vieux d'entre nous (oui, oui, ceux qui se souviennent de Claude Pierrard, des Visiteurs du Mercredi ou de Brok et Chnock !), le comble de la chanson rigolote reste certainement la parodie de "Grease", interprétée par Sim et Patrick Topaloff... On a le droit, non ? Et puis, il y a prescription, donc, bon.
On ne va pas remonter aux comiques-troupiers et à la rate qui s'dilate, mais il faut bien avouer que la chanson "déconne" a toujours eu beaucoup de succès en France : Bourvil, Jean Yanne ou bien encore Carlos (le terroriste musical), Les Charlots et Les VRP (dans un genre très spécial et souvent trash) ont marqué, inconsciemment, les esprits.

Dans les années 60, sévissaient "Hector et ses Mediators", Edouard (je vous conseille le scopitone de sa chansons "Les Hallucinations d'Edouard"..!) , etc. De cette période, une chanteuse en particulier a retenu notre attention : STELLA , cocktail d'ironie à la Dutronc et de fantaisie façon Antoine.
Stella ne pratiquait donc pas la chanson "déconne" option "pouet-pouet-tagada", mais était plutôt une icône du pastiche acerbe et un brin subversif.

Stella Zelcer sort à peine de l'enfance lorsqu'elle décide, avec l'aide de son oncle, Maurice Chorenslup, d'écrire des chansons amusantes, se moquant du genre qui fait alors fureur, le Yéyé !
Fin 1963, alors qu'elle n'a pas encore 13 ans, sort son premier 45T., qui contient le myhtique "Pourquoi pas moi ?".

Ouh la méchante..:
"J´ai tout pour plaire, je chante comme une casserole,
J´ai quatorze ans, je vais encore à l´école,
J´ai le regard flou et la tête un peu molle."

Stella ne devait pas être très copine avec Sheila. C'est peut-être pour cela qu'on l'a qualifiée d'anti-Sheila et d'anti-yéyé. Oui, peut-être !
Quant à la couverture de "Salut les Copains", il ne faut pas trop rêver quand même ! Pfff, même pas un petit article, coincé entre les conseils beauté de Monique et Nicole (des Surfs) et le compte-rendu de la nouvelle vie de grenadier-voltigeur du sergent Smet ! Bande de jaloux !

On notera la sortie, en 1966, du "Folklore Auvergnat", très vite rebaptisé "Un air du Folklore Auvergnat", afin de ne pas froisser la susceptibilité bien connue de nos compatriotes du Massif Central ! Cette chanson, qui se moque ouvertement de "Folklore Américain" de Sheila, fera un carton à l'été 1966. Stella dira plus tard : "L’Association Auvergnate de Paris a pris la chose très au sérieux et a réussi à faire interdire la chanson à la radio française et à la TV. Cet évènement a défrayé la chronique dans toute la presse. C’était complètement fou, mais il m’a aidé à devenir célèbre."

http://www.youtube.com/watch?v=Zpq8heokGe8
Extraits :
"Certains rêvent d'aller en Amérique,
Ils trouvent que c'est vraiment fantastique.
New-York, ils trouvent cela excitant,
On voit qu'ils ne connaissent pas Clermont-Ferrand. "
Pas vexé, André Verchuren intègrera cette chanson dans son répertoire. Respect l'Ancien !

C'était notre dédicace spéciale à notre camarade, Mr Pop.

Bref. Privilégiant ses études, Stella, toujours accompagnée de tonton, continuera d'écrire quelques titres avant d'arêter définitivement en 1968.
Au début des années 70, Stella opère un retour musical en intégrant le groupe "Magma" - le fondateur et batteur, Christian Vander, était accessoirement son époux à la ville - dont elle devient l'Organïk Kommandeür... Waooww ! Stella sortira un album solo en 1991, puis un second en 2004 tout en continuant de chanter pour Magma.

Bon, allez, on est sympas, on vous met d'autres vidéos des 60's en guise de conclusion !

"Si vous connaissez quelque chose de pire qu’un vampire, parlez m’en toujours, ça pourra peut-être me faire sourire"


Notez l'allusion de la cage dans laquelle Antoine voulait enfermer Johnny..!

"Beatniks d'occasion"

Celle-là, elle casse bien ! C'est une chanson intemporelle.

"Le cauchemar autoprotestateur"

"Je suis pour les viets, contre les congs, et les congs c'est pas ce qui manque !". PTDR, comme disent les jeunes !

"L'Idole des Jaunes"

Johnny, Mao et Jimi Hendrix en une seule chanson. Notez le jeu de mots ébouriffant, qu'un Laurent Ruquier n'aurait pas renié ;-)


- Mrs Robinson & Mr Cocktail -


A écouter :









CD "Stella – L'intégrale sixties"

A consulter également sur le même sujet :
http://www.retrojeunesse60.com/stella.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Stella_Vander
http://www.chachacharming.com/article.php?id=23#link
http://unesecondeetleternite.blogspot.fr/2010/11/lintegrale-sixties-de-stella-vander-une.html
http://www.readysteadygirls.eu/#/stella/4525593273

3 commentaires:

  1. Excellent article sur l'excellente Stella.
    L'excellent Jimmy!

    RépondreSupprimer
  2. C'est moi ou y a une chroniqueuse sur RPM? :P Bref, y a encore du boulot avant d'attendre le talent de Mr Cocktail: superbe chronique!

    John the Revelator

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien Stella, et particulièrement sa période "T'achètes des disques américaines", "La flemme", "Pauvre cloche", "Caramels et bretzels" qui sont des morceaux très bien produits par rapport à ses co-soeurs yéyé.

    RépondreSupprimer