13 août 2012

In A Cloud II - New Sounds From San Francisco (2012)

L'avantage d'une compilation consacrée à une scène, c'est qu'elle permet à moindre coût de se faire une idée du panorama musical de la dîte cité. Par le passé, la Sympathetic Sounds Of Detroit avait permis de mettre en valeur divers artistes essentiels (White Stripes, Clone Defects, Dirtbombs ou Soledad Brothers) tout comme le premier volet de cette compilation In A Cloud consacré à San Francisco.
Ty Segall, The Oh Sees, Dylan Shearer, Fresh & Onlys, Kelley Stoltz, Sonny & The Sunsets... tous ces artistes dont on dresse les louanges dans ces colonnes étaient représentés sur la In The Cloud I sorti en 2010. Le seul défaut que l'on pouvait lui faire, consistait dans cette volonté, ma foi fort louable, de ne sortir que des inédits des groupes qui composaient le tracklisting. On ne retrouvait donc pas le meilleur de ces artistes, mais ces titres présentaient suffisamment d'attraits pour inciter à creuser la discographie de ces derniers.
Il en est de même avec ce second volet qui globalement fait la part belle au folk là où le premier volume était plutôt garage.

Ainsi on y retrouve un excellent morceau du groupe Vetiver mené par le songwriter Andy Cabic, "Any And All" qui donne vraiment l'envie de se plonger dans l'oeuvre du combo.
Hanna Lew échappé du groupe indie rock Grass Widow dont le Past Time sorti en 2010 comportait quelques bons titres ou Papercuts groupe de la mouvance indie pop au côté de Grizzli Bear ou Beach House, font le job sans que l'on en retire grand chose, ces pistes ni bonnes ni mauvaises, ne retenant finalement pas vraiment l'attention.
Will Sprott leader de The Mumlers dont on avait vaguement entendu parlé notamment pour le délicat "Don't Throw Me Away", s'en sort avec les honneurs sur le plus country "Under My Eyes"

Le disque fait également la part belle aux vétérans comme Chuck Prophet, génial leader des estimés Green On Red, avec le très bon "Gotta Get Back To You" ou Paula Frazer des Tarnation groupe 4AD qui avait eu son petit succès en alternative country il y a plus de dix ans et qui avec "On The Way Back Home" fait la démonstration que le temps n'a pas de prise sur elle, même si comme à l'époque on peine à s'enthousiasmer.
L'exact contraire de Kelley Stoltz, magicien pop qui illumine la face A avec "My Jacqui", pépite pop dont il a définitivement le secret. L'occasion de rappeler que ces deux précédents albums sont deux albums à avoir (Circular Sounds et To Dreamers).

Rayon découverte, le disque nous permet de découvrir les groupes Bad Backs et Lucky Eyes. Si les Lucky Eyes peinent à convaincre, Bad Backs envoie un morceau assez réjouissant avec "Center Of The World" sorte de power pop enregistré en mode garage. Prometteur.

Et on retrouve bien sûr sur ce In A Cloud volume 2 quelques valeurs sûres : Ty Segall, Tim Cohen et Sonny & The Sunsets que l'on ne présente plus.
Si Tim Cohen s'en sort en faisant le strict minimum avec "People Like Us", les Sonny And The Sunsets offre un "Broom And Duspan" flamboyant, relecture inspirée d'un de leurs morceaux sorti uniquement en 7".
Et que dire de Ty Segall (où plutôt du Ty Segall Band), qui lui aussi revisite avec bonheur un de ses vieux morceaux, "Swag" présent sur le split avec Black Time, dans une version plus catchy, et mieux produite.

Frank

Tracklisting :
Side A
1- Vetiver - "Any And All"
2- Chuck Prophet - "Gotta Get Back To You"
3- Hannah Lew (of Grass Widow) - "Octopus Via Satellite"
4- Kelley Stoltz - "My Jacqui"
5- Wymond Miles (of Fresh & Onlys) - "Don’t Ask This Of Me"
6- Papercuts - "Hey Jaqueline"

Side B
1- Ty Segall Band - "Swag"
2- Bad Backs - "Center Of The World"
3- Will Sprott (of The Mumlers) - "Under My Eyes"
4- Paula Frazer - "On The Way Back Home"
5- Lucky Eyes - "The Haunted"
6- Tim Cohen (of Fresh & Onlys) - "People Like Us"
7- Sonny & The Sunsets - "Broom And Dustpan (previously unreleased version)"

2 commentaires:

  1. MC5 m'a tuer18 août 2012 à 15:00

    Vetiver c'est cool, puis-je dire d'après le très peu que j'en connais. Je ne sais pas ce que vaut leur dernier album sorti l'an dernier, mais avant celui-ci ça tenait bien la route. Du bon folk, Cabic est un copain de Banhart, les amateurs de ce dernier - de plus en plus nombreux, c'est à noter - devraient apprécier le groupe. Ca doit intéresser à peu près trois personnes, c'est vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah le plus important c'est pas combien de personnes écoutent mais est-ce bon ? :)

      Supprimer