11 juin 2012

Strange Hands - Dead Flowers (2012)

Trio bordelais formé en 2008, les Strange Hands s'étaient déjà fait remarquer avec un premier EP 4 titres (Dead Frozen Deer) plutôt bien accueilli sur A Fistful Of Records, suffisamment en tout cas pour susciter attente et curiosité avec leur premier album. Attente comblée avec ce Dead Flowers sur lequel le trio s'en sort remarquablement bien !

Musicalement, le titre qui ouvre la première face est un peu l'arbre qui cache la forêt. "First Poem" est un morceau de haute volée, dans un style powerpop nerveux, qui n'a que peu à voir avec le reste des titres qui font tous la part belle à des parties de claviers virevoltantes. Sur ces pistes, et bien que le groupe avoue faire une fixette sur le rock psyché sixties (ce que ne contredit pas ces sonorités de claviers), on est finalement plus proche des Jacuzzi Boys / Harlem, voire des Black Lips ("Smell"), que des groupes Nuggets. Seul "Love Illusion", avec ce parfum psychédélique qui fait tout le sel de certains groupes texans sixties vénérés en ces colonnes, permet d'établir une quelconque filiation.
"Bunny Slipper", "She's Mine", ou "Love Illusion" sont ainsi de petites merveilles de garage pop, fun, particulièrement bien emballées, et disposant d'un potentiel addictif certain.

Toutefois si l'écoute de cette première face dévoilait un groupe bien en place, sûr de son affaire et, osons-le, particulièrement jouissif, on craignait que la formule ne s'épuise (ou n'épuise l'auditeur) sur la durée. Malin, les Strange Hands proposent une face B plus éclectique, où justement les morceaux plus faiblards sont ceux répétant, avec moins de bonheur, la formule de la première face ("Summertime" ; "Trapper & Dodger"). "Anxious Picture" a ainsi le parfum d'un morceau des Living Things en plus dégrossi, tandis que "Acid Vision" poursuit dans la veine psyché de "Love Illusion" alors que le morceau-titre "Dead Flowers" s'affirme comme une très bonne piste instrumentale, encore une fois parfaitement maîtrisée.

Plus étonnant encore, ce "Warm Reflections" qui clôt l'album, plus mid-tempo, où le groupe multiplie les effets pour un résultat qui n'est pas sans évoquer le travail d'un White Fence.

Avec ce premier album, les Strange Hands offrent un disque passionnant, certes, parfois un peu brouillon, mais qui ne manque pas de personnalité, et surtout laisse augurer du meilleur pour l'avenir.

Frank

Tracklisting :
A1-First Poem
A2-Bunny Slipper
A3-She's Mine
A4-Smell
A5-I'll Give You My Drawings
A6-Love Illusion
B1-Anxious Pictures
B2-Summertime
B3-Acid Vision
B4-Dead Flowers
B5-Trapper & Dodger
B6-Warm Reflection

Aucun commentaire:

Publier un commentaire