15 janvier 2012

Fear Agent de Rick Remender (oct 2005 - nov 2011)


















Voici un comics qui n'a rien à voir avec le rock...Mais ô combien de nature à vous faire baver de plaisir à sa lecture !

Heath Hudson est un texan pur jus, un camionneur adepte d'Hank Williams, qui vit tranquillement avec sa femme et son gosse au milieu de la campagne. Une vie paisible où le bonheur se prélasse dans un hamac, une bière à la main. C'est alors qu'une invasion extra terrestre vient déchirer ce ciel sans nuages : le fils de Heath péri dans les flammes et la terre devient le théatre d'un affrontement qui ne laissera (presque) aucune chance aux humains.

La série est publiée chez Akileos en six volumes et autant vous dire qu'elle tient toutes ses promesse de bout en bout. Comics qui se veut respecteux de l'univers SF des fifties dans son approche esthétique, Fear Agent est une oeuvre dense qui, derrière des séquences toutes plus fantasmagoriques les unes que les autres, dévoile un récit sombre et angoissant sur la solitude, la perte des êtres aimés, le choix de vivre...ou pas.
D'aucuns trouveront peut être l'histoire alambiquée, complexe voire filandreuse. Je faisais partie - peu ou prou - de cette frange de lecteurs jusqu'au cinquième tome. La lecture du sixième tome ce matin m'a estomaqué : Rick Remender a réussi à fermer tout ce qu'il avait ouvert et la série se conclue avec une classe et un brio rarement atteint pour ce type de comics.

Bien entendu, un scénario impeccable ne fait pas tout. Que dire de l'immense travail de Tony Moore (oeuvrant sur la série désormais très connue Walking Dead) ? Ce type est capable de réellement vous mettre des claques visuelles, passant de l'horreur d'une tête qui explose sous un tir de laser à un type qui noie son chagrin dans l'alcool...Son dessin est aussi à l'aise dans le registre du grandiloquent que dans celui de l'émotion contenue. Un job d'orfèvre, remplacé sur certains chapitres par Jerome Opeña, autre talenteux dessinateur qui fort heureusement ne s'éloigne guère des traits de Tony Moore, permettant une continuité visuelle appréciable. Les couleurs sont également formidables et bien des planches frappent l'oeil par ce goût immodéré du "flashy" pour dépeindre des mondes fantasmés.

A travers Fear Agent, Rick Remender brasse toutes les thèmatiques de prédilection des américains : le western, le vietnam, la vie extra-terrestre...sous le prisme d'une action trépidante, de manipulations du temps, de races délicieusement délirantes et...de réparties à vous taper sur les cuisses, car Heath Hudson est un anti-héro caustique en diable, un peu à la manière d'un McClane dans Die Hard !

Pontué de citations de Samuel Clemens (aka Mark Twain) à se punaiser dans un coin de la tête, le récit de Fear Agent régalera tant les amateurs de comics les plus exigents que les néophytes ne sachant par où commencer devant la pléthore de titres SF disponibles.
Un must.

Mr BOF

Aucun commentaire:

Publier un commentaire