28 mars 2011

The Soul Jazz Orchestra + Café Crème & Les Frères Smith (La Bellevilloise 26/03/11)

Adeptes des ryhtmes afrobeat, si vous n'étiez pas présents à la Bellevilloise en ce samedi 26 mars, honte à vous !
Car les murs de la petite salle du 20ème ont accueilli hier soir la fine fleur de ce son flamboyant des seventies en provenance directe d'Ottawa, capitale de la feuille d'érable...Hé oui, les Soul Jazz Orchestra traînaient dans le coin, le temps de mettre une bonne claque aux danseurs de tout poil.

Mais commençons par le commencement.
La soirée placée sous le signe des tropiques débute par un collectif français : Café Crème et Les Frères Smith. Leur premier album sortira dans quelques jours, le 14 avril. Sur le coup des 22h00, pas moins de 12 musiciens déboulent sur la petite scène, prêt à en découdre avec une salle...à moitié vide. Mais qu'importe ! Les saxos soufflent sur les braises tiedasses du public pour aviver une flamme qui ne demande qu'à se muter en brasier. Le jeu de lumière de la Bellevilloise, à savoir des spots rouge s'allumant et s'éteignant chaotiquement, est proche du niveau zéro. Bien heureusement, le son est quant à lui formidable. Tout au long du gig, les guests se succèdent avec des chanteurs invectivant les danseurs, hurlant leur joie de communier leur passion pour cette musique rayonnant de l'aura de Fela Kuti. Le nom est lâché. Un nom qui sera prononcé plusieurs fois au cours de la soirée, ce démiurge de l'afrobeat planant au dessus de la scène, héritage incontesté de ce mouvement ancré dans la contestation politique. Si le collectif français impressionne durant plus d'une heure par sa maîtrise du style, il manque toutefois un petit quelque chose pour être pleinement conquis.

L'arrivée des 6 membres du Soul Jazz Orchestra ne fera pas un pli. La différence est flagrante. Dès le premier morceau, l'énergie monte d'un cran, le son est plus enlevé, les soli de saxo s'enchaînent et, là où les français nous faisaient hocher de la tête, les canadiens nous font sauter sur place. Il faut dire que sur la fin du set de Café Crème et Les Frères Smith, la salle est passée de clairsemée à...blindée ! L'air est étouffant, le public est surrexcité, les smartphones jaillissent dans les airs, témoins lumineux d'un spectacle mémorable.
La pression ne redescendra jamais, aucune pause, la formation est resserrée autour de son excellent claviériste (compositeur attitré du groupe), le batteur chante plusieurs morceaux tout en fracassant ses fûts, les saxophonistes font les coeurs, la seule fille du groupe apporte ses vocaux sur des morceaux plus soul...Rien à dire, ce combo tient toutes ses promesses, c'est ce que j'appelle de l'argent bien investi ! Je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur leur 4 albums, chacun apportant sa contribution à l'édifice d'un style musical où les instrus baignent dans une moiteur roborative.
Alors c'est sûr, inévitablement, après 3 heures cumulées d'afrobeat, les talons sont en feu, les oreilles bourdonnent et la gorge est sèche...Mais Whaouh ! Quelle putain de soirée...


Mr BOF

Quelques vidéos :



Prises sur le vif :
video
video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire