20 février 2011

Thee Attacks - That's Mister Attack To You (2010)

Après les Urges en 2007, les Revellions en 2008, Thee Vicars en 2009 on attendait de savoir quel fleuron le courant garage revival sixties allait nous sortir de son chapeau en 2010. Il aura fallu attendre un peu pour que ce disque arrive jusqu'à nous, mais l'attente en valait la peine.
Venus de Copenhague au Danemark, les Thee Attacks font preuve d'une maîtrise et d'un savoir faire assez hallucinant. A tel point d'ailleurs que si on était pas prévenu on aurait pu croire que le groupe est sorti tout droit des sixties (le travail du producteur Liam Watson qui a su donner ce cachet vintage est assez impressionnant). Gageons que dans ce cas il se serait attiré les bonnes grâces d'un Ungemuth dans les pages de Garageland.
D'ailleurs le groupe porte le même nom qu'un illustre prédécesseur : The Attack groupe du swinging London avec lequel il partage le même goût pour les riffs de guitares ciselés. Loin d'être une caricature du genre à l'image des Bishops qui se complaisent à reproduire les mêmes gimmicks, Thee Attacks ont pour eux un goût immodéré pour le beat anglais, les mélodies percutantes, un chanteur loin d'être limité et surtout des musiciens hors-pairs.
On échangerait pas d'ailleurs l'introductif "Love In Disguise" contre toute la discographie des frangins de The Bishops (et pourtant on a beaucoup aimé leur premier disque).
Chaque morceau est ainsi une démonstration du meilleur goût en matière de garage rock sixties et autant le dire cela faisait longtemps que l'on avait pas été à pareille fête notamment sur ces parties de guitares irréprochables, ce qui les distinguent de bon nombre de leurs contemporains (Urges ou Revellions par exemple) qui s'appuient essentiellement sur un farfisa.
Et chose peu courante la basse, instrument un peu trop galvaudé, se fait ici chaude et bondissante, et n'est pas pour rien dans la qualité des pistes proposées ici.
De brulôts garage ("Love In Disguise" ; "On The Move" ; "Red Light") en hymnes mods ("le freak" ; "Can You Do It" ; "It's alright") ou en somptueuses ballades ("Love In The City"), ce disque est une réelle réussite, sans aucun mauvais morceau.
Nos mods venus du Nord réussissent ainsi à redonner un coup de jeune à une musique qui a maintenant près de quarante cinq ans.

Même si on essaye de ne pas être trop passéiste, il faut bien reconnaître que quand le résultat est de cette qualité, il convient de tirer un grand coup de chapeau.
Un premier disque vraiment impressionnant.

Frank

(http://www.myspace.com/theeattacks)

Tracklisting :
01. Love in Disguise
02. Can You Do It
03. Won't Break Me
04. Le Freak
05. Shelter (3:09)
06. Rip My Heart Out
07. Love in the City
08. On the Move
09. Red Light
10. It's Alright
11. Twirling Around
12. Are You?

Quelques vidéos :



Et le concert complet au Roskilde Festival 2010 :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire