11 février 2011

Tomorrow - S/T (1968)

On connaît quelques personnes qui à l'évocation de ce groupe se mettent au mieux à frémir de plaisir au pire à souiller leur pantalon...
Déjà la composition du groupe : Keith West au chant, Steve Howe à la guitare, John "Junior" Wood à la basse, John "Twink" Alder derrière les fûts et Mark P. Wirtz aux claviers.
Rappelons que Steve Howe rejoindra les horribles Yes et Twink jouera avec les Pretty Things sur le chef d'oeuvre SF Sorrow avant de monter les Pink Fairies.
Ensuite musicalement le groupe fait partie de cette vague de groupes psychédéliques anglais dont les fers de lance étaient Pink Floyd et Soft Machine.
La musique de Tomorrow se voulait un compromis entre la scène psychédélique et la pop anglaise notamment les Beatles. On notera d'ailleurs la présence d'une reprise de "Strawberry Fields Forever" assez fidèle à l'original.
Le reste des compositions est pour la plupart l'oeuvre du seul Keith West dont ce disque reste à ce jour la seule empreinte qu'il est laissée dans le monde de la pop, malgré quelques morceaux excellents sortis avant et après l'épisode Tomorrow..
"My White Circle" donne d'ailleurs le ton entre légèreté pop et délire psychédélique, assez proche de ce que proposaient les Beatles avec Sergent Peppers.
Sur cet album tout l'attirail de l'apprenti rocker psychédélique est de sorti : fuzz, sonorités orientales, écho, guitares inversées... Mais sans que jamais le groupe ne se départisse de son côté mélodique : "Colonel Brown" ou surtout "Real Life Permanent Dream" synthèse parfaite entre instruments indiens et pop anglaise, trente ans avant Kula Shaker.
Hormis quelques délires sonores ("Revolution"), le groupe propose quelques morceaux de pop délicate aux charmes volontiers désuets, que n'auraent pas renié Ray Davies : "Shy Boy" ; "The Incredible Journey Of Timothy Chase" ou l'excellent "Auntie Mary's Dress Shop"...
Ces pistes qui surprennent encore aujourd'hui par leur incroyable richesse, résonnent comme l'improbable bande son d'un ouvrage de Lewis Carrol ou de Tolkien ("Three Jolly Little Dwarfs")
Curieusement les deux derniers morceaux viennent quelque peu casser l'unité du disque par leur facture plus classique. Malgré tout "Now Your Time Has Come" et "Hallucinations" sont de très bons morceaux (d'ailleurs curieusement la rythmique de "Hallucinations" évoque celle de "Badge" de Cream sorti la même année...).
Malgré tout ce disque est un must pour les amoureux du genre, un disque intemporel.

La réédition de 1999, propose outre l'album remasterisé divers bonus.
Tout d'abord, cinq inédits issus de l'enregistrement de l'album : "Claramount Lake" et une version speedé et sans sonorités orientales de "Real Life Permanent Dream" qui ne retient guère l'attention, "Why?" reprise des Byrds, assez fidèle à l'original, que le groupe utilisait souvent pour débuter ses concerts, "Revolution" en mono et une version alternative de "Now Your Time Has Come" qui aurait été préférable à celle de l'album.
Ensuite trois titres de The Aquarian Age, groupe éphémère formé par Twink et Junior à la dissolution de Tomorrow et qui n'aura sorti qu'un 45T assez excellent comprenant "10 000 words In A Cardboard Box" et "Good Wizzard Meets Naughty Wizzard" (et sur lesquels le piano est tenu par Nicky Hopkins!). Le troisième titre est "Me" un inédit dans la veine de Syd Barrett solo...
Enfin quatre titres sortis par Keith West avec Steve Howe, Aynsley Dunbar et ... Ronnie Wood à la basse ! On retrouve l'excellent "On A Saturday" ainsi que "The Kid Was A Killer", "She" et "The Visit".

Un achat indispensable.

Frank

Face A :
1. "My White Bicycle"* (Keith Hopkins, Ken Burgess) – 3:17
2. "Colonel Brown"* (Hopkins, Burgess) – 2:51
3. "Real Life Permanent Dream" (Hopkins) – 3:15
4. "Shy Boy"* (Hopkins, Burgess) – 2:26
5. "Revolution"* (Hopkins, Steve Howe) – 3:48
Face B :
1. "The Incredible Journey of Timothy Chase" (Hopkins) – 3:17
2. "Auntie Mary's Dress Shop"* (Hopkins, Burgess) – 2:44
3. "Strawberry Fields Forever" (John Lennon, Paul McCartney) – 3:58
4. "Three Jolly Little Dwarfs"* (Hopkins, Burgess) – 2:26
5. "Now Your Time Has Come" (Hopkins) – 4:51
6. "Hallucinations"* (Hopkins, Burgess) – 2:37

Quelques vidéos :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire