9 décembre 2010

Loading Data - Rodeo Ghettoblaster (2008)

D'après les informations que l'on a pu glaner l'histoire de Loading Data n'est pas commune. Le groupe existe donc depuis plus de dix ans (auparavant baptisé Four Track Junction), a sorti un premier album sous le nom Loading Data en 2002 avant de splitter. Le leader du groupe Suave Chavez s'exile alors à Miami refondant un groupe avant de revenir en France pour des problèmes de visa. Ce qui explique notamment que le batteur sur le disque (Adam Keller) ne soit pas le batteur attitré du groupe...
Quoiqu'il en soit ce Rodeo Ghettoblaster sur le label Oui Oui Records est le résultat de ces cinq années d'errances (le disque est initialement sorti en 2007) pour ce groupe franco-américain.

Musicalement Loading Data est très proche du desert rock popularisé par les Queens Of The Stone Age du rouquin Josh Homme sans que cela constitue une influence trop pesante. Non les Loading data ont les épaules solides et un talent certain pour construire des compositions au souffle épique, au son massif sans se départir de ses aspects mélodiques.
La voix du chanteur dans la lignée d'un Mark Lanegan ou d'un Josh Homme permet ainsi au groupe d'offrir le mix parfait entre rythmiques de plomb et mélodies. Car ce Suave Chavez est un remarquable chanteur, capable de transcender les morceaux par sa seule voix même quand musicalement le groupe apparaît un peu en dedans ("Daddy'O").
Mais les pépites sont nombreuses sur ce disque: "Alarm Me", l'extraordinaire "Do It On The Beach", "Circus Blues"...
Le groupe varie les plaisirs, avec un don pour les breaks et changements de rythme ("Name It" ; "Nakat's Drive-In") et se permet même toutes les fantaisies comme le délirant "Rondo A La Amerikana", un "Cure Me" introduit par quelques notes de piano bienvenues ou une reprise d' "Alarm Me" en espagnol !
Pas une seule faute de goût à l'horizon, un stoner de facture classique mais diablement efficace par un groupe qui maîtrise parfaitement son sujet, un très bon disque en somme.

Frank

(http://www.myspace.com/loadingdata)

1- Alarm Me / 2- Do It On The Beach / 3- Daddy'O / 4- Circus Blues / 5- Name It / 6- Voodoo / 7- Nakat's Drive-In / 8- Rondo A La Amerikana / 9- Cure Me / 10- Are You Reading My Mind / 11- Dreadlock Doll / 12- Alarm Me (SP)

Quelques vidéos :




Lien vers Guachass Lien vers Water Pipe Cult

7 commentaires:

  1. Merci Frank pour cette bonne chronique. C'est toujours agréable.
    A bientôt.
    Otto

    RépondreSupprimer
  2. Vu 3 fois en concert ces 5/6 dernières années (à chaque fois en première partie de groupes affiliés stoner), musicalement c'est honnête mais dans l'attitude j'ai trouvé les mecs détestables. Ils se prennent pour des stars, c'est pas très en phase avec la philosophie stoner...

    RépondreSupprimer
  3. ...HAHAHAHA...en tout cas tu m'as bien fait rire...nous des stars...j'en pleure encore...apparemment certaines personnes prennent pour argent comptant, toutes nos conneries même les plus grosses...enfin bref, l'auto dérision est plus subtile à déceler que je ne pensais.
    Merci pour ta leçon de "philosophie" de la vie du stoner...mal aux zygomatiques moi...

    Bien à toi,

    Nakat

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve l'excuse de la déconne un peu facile.
    Ne pas être des stars ne vous empêche pas de prendre les gens pour des cons apparemment.
    Même diagnostique ici que "IRL", belle constance.

    Sorry Franck

    RépondreSupprimer
  5. Quelle chanson de m**** ! ;)

    RépondreSupprimer
  6. Mais quel ronchon ! Bon c'est vrai que c'est pas le meilleur morceau des Stones, loin de là ! Mais il est approprié pour ramener à un peu plus de retenue...

    RépondreSupprimer