15 septembre 2010

Daniel Johnston - Beam Me Up ! (2010)

Daniel Johnston est vraiment un artiste hors norme. On avait eu l'occasion d'évoquer le bonhomme à l'occasion de son précédent album, l'excellent Is And Always Was. Continuant d'enregistrer les disques à la pelle, le bonhomme a choisi de réenregistrer certains de ses morceaux ! Ce qui aurait pu être une idée saugrenue venue d'un autre semble pourtant si naturelle quand il s'agit de Daniel Johnston... Surtout quand ce dernier se fait accompagner pour l'occasion d'un orchestre...néerlandais. Décidément Daniel Johnston ne fera jamais rien comme les autres.
Quand on sait que le gaillard a quasiment inventé le lo-fi en enregistrant ses premiers morceaux juste accompagné d'un bontempi dans le garage de sa maman, le voir sortir un disque avec un orchestre a tout de la parodie.
Et il y a un peu de cela aussi sur Beam Me Up ! Se fichant pas mal du potentiel commercial de son entreprise (proche du néant il faut quand même le dire), Daniel Johnston revisite ses morceaux avec un bonheur assez inégal.
Il faut dire qu'on a parfois l'impression d'être au choix à une kermesse ou au cirque ("Wicked World") comme si certains morceaux étaient habillés de la sorte pour être assortis à la voix de fausset de Daniel Johnston.
Pourtant les arrangements de cordes et de cuivres (décidément très prisés en ce moment) permettent aussi d'offrir une nouvelle vie à certains morceaux même s'il est parfois assez dérangeant d'écouter ses airs guillerets sur des textes assez noirs...
Au rayon réussite on citera l'excellent "Syrup Of Tears" qui bénéficie de ce nouvel écrin sonore, "Wicked World" qui sous ses atours burlesques évoque quelque peu le Kevin Ayers de "Joy Of A Toy" ou "Beatles" aux accents carrément jazzy.
On n'en dira pas autant de "Must" réhaussés de violons qui vrillent les tympans, "Try To Love" mélangeant sans réussite sonorités électroniques et classicisme ou de "Love Enchanted"...
A côté de ces compositions des pistes comme "True Love Will Find You In The End", "Mask", "Devil Town", "Walking The Cow" ou "Last Song" s'écoutent sans déplaisir mais sans plaisir non plus.
Un peu juste donc. Un disque que l'on ne conseillera qu'aux fans hardcore de Daniel Johnston.

Frank

(http://www.myspace.com/dannyjohnston)

Tracklisting :
01. Sarah Drove Around In Her Car
02. Syrup Of Tears

03. Must

04. True Love Will Find You In The End

05. Wicked World

06. Mask

07. Try To Love

08. Devil Town
09. Love Enchanted

10. Walking The Cow

11. Last Song

12. The Beatles


Quelques vidéos :

"Beatles" version 2009 et 1983 :


"Syrup Of Tears" dédicacé à Mark Linkous :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire