21 avril 2010

Strange Boys - Point Ephémère (08/04/10)

Les Strange Boys c'est le genre de groupe qui actuellement divise vos chers chroniqueurs. Alors que nous nous accordons tous à reconnaître que ces américains ont du talent à revendre, force est de constater que l'on ne sait si on doit les vénérer ou les détester. Ni plus, ni moins. Le rapport amour/haine est à n'en pas douter la résultante du style génialement foutraque du groupe.
A la manière des Black Lips, les Strange Boys proposent en effet des morceaux dont à de rares exceptions près, semble exclus toute tentative de construction. Mais c'est aussi ce qui fait le charme du groupe.
Alors qu'y a t'il derrière le single flamboyant "Be Brave" ? Un vrai groupe ou une supercherie ?
Le concert de ce soir était l'occasion d'y répondre.

La première partie fut assuré par un groupe français, Beat Mark (http://www.myspace.com/beatmark) qui semble vouer un culte aux Pixies, Cure et autre Raveonettes. L'ensemble est plus que présent, on sent que le groupe a un réel potentiel qui ne demande qu'à s'exprimer.
Toutefois, l'inégale qualité des compositions (certaines peinant à se démarquer des groupes sus cités) démontre que le groupe doit encore peaufiner ses compositions.
Autre réflexion, on a eu parfois l'impression que chaque musicien jouait un peu de son côté sans vraiment que l"on ressente une réelle cohésion. Il faudra par exemple attendre le dernier morceau pour voir ces derniers s'échanger quelques regards, quelques sourires. Un peu moins mécanique, un peu plus de folie et on est prêt à miser quelques pièces sur ce groupe.
A suivre donc.

Puis vint le tour des Strange Boys (http://www.myspace.com/thestrangeboys), et disons le d'emblée, le groupe nous a enthousiasmé et totalement convaincu. Les compositions de And The Girls Club et Be Brave prennent une autre ampleur sur scène où ils sont(fatalement) joué avec un son plus chaleureux, qui tranche notamment avec le son souvent rachitique du premier album.
Ce qui frappe en premier lieu c'est le côté dylanien des compositions que l'on avait peu perçu de prime abord sur disques. Là la filiation est assez frappante même s'il s'agit de folk comme en jouerait Pavement ou Guided By Voices s'ils reprenaient Dylan... On parle des Strange Boys quand même... D'ailleurs ces derniers ne perdent rien sur scène de leur côté foutraque, je-m'en-foutiste même, qui finalement leur va si bien. Le single "Be Brave" vite expédié en début de set, le groupe a enchaîné les perles des deux premiers albums avec vigueur et précision.
Ensuite l'autre enseignement de ce concert c'est que les Strange Boys sont un vrai groupe, chaque musicien y trouvant sa place, se mettant au service des compositions. Le contraste avec Beat Mark est à cet égard saisissant.

Au final, on a été bluffé par ce groupe hors-norme qui avec une certaine nonchalance, et une évidente facilité, remporte aisément le test de la scène. Mieux ce concert va sans doute nous permettre de réévaluer à la hausse les disques du groupe. On en reparle bientôt.

Frank & Mr Pop

Aucun commentaire:

Publier un commentaire