2 décembre 2009

Brimstone Howl - Big Deal. What's He Done Lately (2009)

Depuis Guts Of Steel en 2006, la sortie d'un nouvel album des Brimstone Howl constitue un petit évènement. En effet Guts Of Steel et à un degré moindre We Came In Peace, seront à n'en pas douter parmi les disques à retenir de cette décennie. Tenant d'un garage punk, mâtiné de blues, rugueux et diablement jouissif, le gang d'Omaha (Nebraska) nous reviennent avec un nouvel opus, le troisième chez Alive Records (Bang! Bang! Bang! Bang! Bang! étant sorti chez Nebraska Records), sous le bras. Toujours méné par John Ziegler (guitare, chant), Nick Waggoner (guitare) et Calvin Retzlaff (batterie), le groupe semble avoir complètement intégré Matt Shaughnessy à la basse.
Le disque comprend douze pistes. Certaines comme "M-60" sont connus des fans du groupe pour être sorti sous la forme de singles par le passé. Enregistrés (ou réenregistrés) en moins de quatre jours, parler d'urgence pour qualifier l'album relève de la gageure...
Premier constat, le groupe est revenu à un mixage plus direct, plus percutant à l'image de la production de Guts Of Steel. Fini donc les effets d'échos dans la voix de John Ziegler comme sur We Came In Peace. Néanmoins force est de reconnaître que la qualité même du mixage laisse à désirer surtout en comparaison du travail de Dan Auerbach et Jim Diamond sur les précédents opus.
Ensuite, curieusement on entend que très peu les parties de basse noyées sous les guitares.
Malgré ces petits défauts "techniques", le groupe l'emporte une nouvelle fois par la qualité de ses compositions, la gouaille de John Ziegler et l'énergie déployée.
Car de high energy il en est question sur des brûlots comme "Last Time", M-60" ou "Iota Man" (sur lequel on note un harmonica bienvenu).
Le groupe sait varier les plaisirs avec des pistes comme "Everybody Else Is Having Fun" pépite garage au riff entêtant idéal pour saboter une soirée cosy ou les très fifties "Easter At The Lewises'" et "I'll Find You" (sur lequel plane l'ombre des Cramps).
Les Brimstone Howl se montre également à leur avantage sur des pistes certes garage rock mais où ils démontrent un véritable savoir-faire mélodique ("Final Dispatch" ; "End Of The Summer" ; "A Friend Of Mine"). On hésite même à employer le terme de power-pop si ce dernier n'avait pas si peu de sens attribué aux Brimstone Howl.
Mieux, le groupe arrive à encore élevé le niveau sur une poignée de morceaux tout bonnement incontournables : "Suicide Blues" le genre de morceau que l'on désespère d'entendre à nouveau chez les Von Bondies ou les introductifs "Last Time" et "M-60".
En fait c'est simple, les morceaux les moins marquants de l'album ("Elation" ; "La Loba") sont néanmoins d'une qualité supérieure à ce qu'il nous ait donné d'entendre habituellement. C'est dire...
Au final, malgré ses défauts de production et le fait qu'il n'égale pas Guts Of Steel, cette nouvelle galette des Brimstone Howl, rafle une nouvelle fois la mise. En matière de rock'n roll high energy, il faut bien reconnaître que le groupe n'a que peu d'équivalents des deux côtés de l'Atlantique.
Frank


Tracklisting :

Face A :

1- Last Time
2- M-60
3- Easter At The Lewises'
4- Everybody Else Is Having Fun
5- Suicide Blues
6- I'll Find You

Face B :

7- Final Dispatch
8- Elation
9- Iota Man
10- End Of The Summer
11- A Friend Of Mine
12- La Loba



6 commentaires:

  1. C'est marrant j'ai pensé exactement la même chose de la production (où est la basse bordel?). Je l'ai chroniqué pour R&F, je lui ai collé 4 étoiles, vivement qu'ils passent sur Paname!

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. En live ça doit être une véritable boucherie ce groupe !
    ça fait plaisir que tu ais pu le caser dans R&F, ce groupe le mérite amplement ! D'ailleurs je guettais ta chronique sur Planetgong et comme elle ne venait pas j'ai posté la mienne !

    Concernant l'album, j'ai été déçu de la prod au début et puis finalement les morceaux s'incrustent et tu oublies les moyens rachytiques avec lesquels le disque semble avoir été enregistré.

    Un vrai bon disque de rock and roll et j'aime beaucoup les pistes plus mélodiques, intéressant pour l'avenir !

    Frank

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve que la cuvée Alive Record 2009 est globalement moins bonne que la 2008...

    RépondreSupprimer
  5. comme pas mal de monde, pas mal déçu au début notamment du fait du son, moins immédiat que les 2 précédents et surtout que le phénoménal "bang bang bang bang bang bang" aussi.
    et puis au fur et à mesure des écoutes faut bien avouer que c'est quand même d'un très bon niveau global!
    pour les plus marquantes : last time, everybody else is having fun, suicide blues et elation (que je trouve personnellement vraiment efficace)

    RépondreSupprimer
  6. Je partage ton point de vue Nicolas, c'est vrai que cette cuvée 2009 est moins marquante que la précédente. les Left Lane Cruiser, Brimstone Howl et même les Black Diamond Heavies (avec leur live dont je parlerai bientôt) n'ont pas réussi à égaler leurs chefs d'oeuvre antérieurs. Pour autant leurs albums sont très bons, bien au dessus de la concurrence. De plus les Henry's Funeral Shoe est quand même une sacrée découverte ! Pour les Howling Diablos c'est un peu différent vu que la tonalité générale du dernier album n'a rien à voir avec Car Wash.

    Alexis c'est vrai qu'Elation est un morceau efficace mais je le trouve malgré tout un cran en dessous des autres titres que tu mentionnes. Mais bon on chipote là... :-)

    RépondreSupprimer