6 novembre 2008

Joseph Arthur & The Lonely Astronauts - Temporary People (2008)

On va être honnête on connaissait peu de choses sur Joseph Arthur, songwriter américain découvert au milieu des années 90's par Peter Gabriel qui le signe sur son label. Il jouait seul avec une guitare acoustique et une pédale électronique lui permettant de produire des boucles...
Tout au plus avons nous jeté une oreille discrète au précédent opus, Let's Just Be sorti en 2007, où pour la première fois selon les spécialistes il s'est mis au rock, avec son nouveau groupe, The Lonely Astronauts. Cet album avait d'ailleurs engendré la polémique certains fans y voyaient même la même forme de trahison que quand Dylan avait découvert l'électricité... Gasp, cet album assez quelconque n'en valait pas tant.
Toutefois on sentait de la qualité et c'est pourquoi on y revient avec ce Temporary People.
La qualité des douzes titres présents ici nous donne finalement raison. Joseph Arthur s'est recentré, a recadré ses musiciens, et finalement propose un "classic album" d'excellente facture à l'écriture racée et qui baigne dans différentes influences : folk ("Look Into The Sky" ; "Good Friend"), pop-rock ("Temporary People") , blues ("Faith") ou country ("Dear Savior").
Le bonhomme a un talent rare pour pondre de jolies ballades bien troussées et jamais niaises comme sur "Say Goodbye", "Heart' s a soldier" ou "Turn On You" (sur lequel le son de guitare rappelle... Keith Richards).
Il faut attendre la fin de l'album pour que Joseph Arthur lâche la bride à son groupe avec le bluesy "Winter Blades" mais sur ce morceau il ne refait pas les mêmes erreurs que sur le précédent album, évitant donc les poncifs du genre.
Seule fausse note de l'album, un "A Dream Is Longer Than The Night" incongru, en total décalage avec la tonalité générale de l'album, sur lequel Joseph Arthur revient à ses premières amours lo-fi.
Deux choses surprennent sur ce disque et en même temps en font un très bon album :
Tout d'abord, l'écrin musical, cet album est excellemment produit, renforçant l'envoûtement des ambiances musicales mis en place par Joseph Arthur.
Ensuite sur chaque morceau il y a ce petit plus qui fait la différence : choeurs féminins, guitare slide, piano, harmonica, trompette... autant d'éléments disséminés ça et là et qui s'avèrent autant de ravissement pour les oreilles.
Alors oui l'ensemble a un côté rétro qui renvoie notamment aux années soixante-dix, tout à la fois aux Stones d'Exile On Main Street et aux songwriters de l'époque comme Harry Nillson ou Steely Dan, impression renforcée aussi par la voix chaude et éraillée de Joseph Arthur. Mais où est le problème? On est pas dans l'easy-listening!
Le bonhomme s'est à l'évidence fait plaisir et pour le coup nous procure un excellent moment en sa compagnie et celles de ses astronautes solitaires.

Frank

Tracklisting :

1. "Temporary People"
2. "Faith"
3. "Say Goodbye"
4. "Dead Savior"
5. "Look Into the Sky"
6. "Sunrise Dolls"
7. "A Dream Is Longer Than the Night"
8. "Heart's a Soldier"
9. "Turn You On"
10. "Winter Blades"
11. "Drive"
12. "Good Friend"


(http://www.myspace.com/josepharthur)

lien deezer :
http://www.deezer.com/en/index.php?incr=1#music/joseph-arthur-the-lonely-astronauts/temporary-people-211951


Aucun commentaire:

Publier un commentaire