3 octobre 2008

Kings Of Leon - Only By The Night (2008)

Le cas des Kings of Leon est quand même curieux... Encensé tant par les médias que le public en 2003 avec un Youth And Young Manhood jouissif remettant au goût du jour le rock sudiste tout en enlevant le gras qui va autour (spécialité de ZZ Top...), les Kings Of Leon ont déçu : tout d'abord avec un Aha Shake Heartbreak (2004) qui reprend la même formule mais sans la qualité des compositions puis en opérant un virage à 180° avec Because Of Times où le groupe vire sa cuti pour proposer un album qui fleure la new Wave. Ce Because Of Times n'est pourtant pas mauvais surtout sa face A, la face B étant quelque peu boursouflée.
Entre temps nos barbus se sont rasés, le chanteur Caleb Followill a appris à épeler les mots et le groupe tend à s'acheter une conduite straight, ce qui dans l'absolu ne nous gêne pas outre mesure...
Sortie donc de ce Only By Night qui reprend le même credo que sur Because Of Times à savoir une rock pêchu mâtiné de new wave. L'introductif "Closer", agrémenté de bips bips, voit le groupe ressemblé... à Simple Minds notamment en raison de la voix geignarde de Caleb... Heureusement, "Crawl" nous redonne l'espoir, morceau bâti sur une rythmique et surtout une ligne de basse de haute volée. Le morceau n'est pas sans rappeler le Black Sabbath des grands jours, un excellent morceau. Malheureusement la magie ne tient pas et le groupe enchaîne ensuite 3 morceaux calibrés pour les ondes FM où on les voit bien en concurrence avec Bloc Party : "Sex On Fire" ; "Use Somebody" rappelant Bon Jovi ; "Manhattan" ou comment faire du U2 du pauvre (si si c'est possible).
"Revelry" et surtout "17" tournent en rond et avec "Notion" on commence à saisir ! Les Kings Of Leon ont semble t il trop écouter Radiohead! Pardon : on mal écouté Radiohead!
Et que dire de "I Want You" où la basse très Pixies est la seule bonne chose d'un morceau qui agace assez vite...
"Be Somebody" releve le niveau avant que "Cold Desert" finisse de nous écoeurer...
A la lecture de cette notule certains nous diront c'est donc si mauvais? N'exagerez vous pas?
On dira simplement que l'album s'écoute sans plus, si on est si amer c'est justement parce que l'on a aimé ce groupe et que cela fait beaucoup de peine de voir ce qu'il est devenu.
D'ailleurs, Caleb dans ses interviews considère Youth And Young Manhood comme une erreur dans leur discographie!
Il semble donc que les Kings Of Leon est perdu la foi et la créativité en même temps qu'ils se rasaient...

(Mr Rock)

(http://www.myspace.com/kingsofleon)

PS : allez sur leur myspace pour vous faire un avis et surtout écouter y "Molly's Chamber" du premier album pour bien comprendre ce que les KOL ont perdu...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire